" Pourquoi les hommes n'écoutent jamais rien
et les femmes ne savent pas lire les cartes routières ?
"

Création théâtrale d'après le Best Seller d'Allan et Barbara Pease
avec : Lionel Buisson et Niki Zischka
Adaptation et Mise en scène : Daniel Tardy

Au Théâtre du Gymnase
38 Boulevard Bonne Nouvelle
75010 PARIS
Métro Bonne Nouvelle
Parking : 2 rue d'Hauteville

Prolongations du 1er avril au 27 juin
(exceptés les 15 et 16 mai en relâche).
du mardi au samedi à 20h

Petit Théâtre du Gymnase
Location : 01 42 46 79 79

www.theatredugymnase.com



afficheBZT Compagnie est une heureuse troupe de trois artistes lyonnais qui ont décidé de conjuguer leurs talents sur les planches pour le meilleur et pour le rire. L’adaptation du best-seller australien « Pourquoi les hommes n’écoutent jamais rien…et pourquoi les femmes ne savent pas lire les cartes routières » d’Allan et Barbara Pease est un sujet de prédilection idéal pour camper les échanges humoristiques.

*

* *

L'origine de la collection des ouvrages d'Allan et Barbara est venu d’un événement des plus concrets où bien des couples se reconnaitront, et qui est mis en humour dans la pièce : au volant, Allan ne voulait pas s’arrêter pour demander la route et Barbara avait bien du mal à lire la carte, même en la tournant dans tous les sens…

Pour prendre du recul face à cette épisode récurrent, le couple a fait la liste de ce qui n’allait pas chez l’autre. Allan a écrit six lignes et Barbara…quatres pages…

*

* *

La mise en scène de Daniel Tardy reprend le sujet du livre en le développant de façon humoristique. Ce qui devient, les aventures d’un couple de conférenciers …et c’est plus fort qu’eux… dérapant sans cesse de leur sujet pour nous exposer les coulisses de leur petits problèmes.00

Jouée par Niki Zischka et Lionel Buisson nous dégustons avec délectation et curiosité les échanges où chacun relance la balle à l’autre. Nous rions sans vergogne aux travers du couple qui est ainsi exposé…qui au final nous renvois à nous mêmes…les femmes, les hommes et l’interaction humaine que cela produit.

Est-ce remboursé par la Sécu ? Ca serait une bonne chose !

Les médias couronnent la pièce :

La presse : « Le Dauphiné », « Le Progrès », « Le Figaro Magazine » ; mais aussi les chaines de télévision : « Télé Lyon Métropole » ; les radios : Brigitte Lahaye dans « RMC Info Talk Sport », « France Bleu Pays de Savoie », les sites comme « Psychologies.com »

Et Gérard Holz : « Le spectacle fonctionne à merveille, bravo ».

*

*   *

01On trouve BZT Cie sur tous les documents présentant la pièce, qu'est-ce que cela veut dire ?

Niki Zischka :Il s'agit de notre société (prononcer comme le bruit de la mouche bbbbzzzztttt) qui reprend nos 3 initiales : Bisson, Zichka et Tardy. Daniel Tardy est auteur/metteur en scène, et c'est lui qui a adapté et mis en scène cette pièce. Notre compagnie existe depuis 2 ans, mais nous jouions ensemble avant, et de surcroit la pièce existait. Cela a été une façon d’officialiser. La 1ère saison, à Lyon en avril 2004 a été très forte et la 2ème encore plus. Nous étions dans un café-théâtre, lieu magique qui s’appelle ‘Le complexe du rire’. Et nous faisons notre 3ème saison à Paris, au Théâtre du Gymnase.DSC_4034

Lionel Buisson : Nous avions envie de nous frotter au public parisien…rires…pour voir.

Qu’est ce qui a motivé votre choix pour ce livre ?

Niki Zischka : C’est un peu un hasard. Je suis tombé dessus et comme je connaissais Daniel Tardy, avec qui j’avais travaillé sur un film, je lui ai passé en lui disant que c’était rigolo. Puis Daniel m'a dit : « Tu ne veux pas que je t’écrive la pièce »; moi : « Oui, pourquoi pas ? ».

Et c’est parti comme ça, et comme il connaissait Lionel par ailleurs, c’est comme ça que l’on s’est mis à travailler ensemble.

DSC_4045Lionel Buisson : c’était génial, car ça a bien marché…la mayonnaise a pris.

Est-ce que c’est votre belle-mère qui a fait les costumes ?

Lionel Buisson : Bien-sûr. Mais vous ne le dites pas qu’il est moche.

Niki Zischka : il est très très bien le costume.

Lionel Buisson : Mais sa mère croit qu’elle est couturière

Niki Zischka : elle a prise les dimensions exactes.

Lionel Buisson : vous le trouver comment ?

Très sexy !

Lionel Buisson quel a été votre parcours ?

C’est pas facile car il ne faut pas intellectualiser la chose. Moi, c’est un grand hasard, que je sois là ! …rires…J’ai commencé à jouer devant des indiens en Amérique du Sud (Guyane et Brésil) et cela m’a amené jusqu’à Paris. Là-bas, les gens m’ont regardé avec intérêt, même s’ils ne comprenaient pas tout ce que l’on faisait. De fil en aiguille, je me suis retrouvé sur des planches…des grandes et des petites scènesDSC_4046

Et vous, Niki Zischka ?

J’ai commencé à faire du théâtre au collège, et j’ai trouvé ça très chouette. Quand j’ai été en fac, je me suis inscrite à un cursus plus professionnel, et c’était tellement bien que je ne pouvais pas m’arrêter. A un moment donné j’ai choisis de le faire tout le temps. C'était un rêve et je ne pensais même pas que cela pouvait devenir mon métier. C’était une passion qui fait que c’était impossible de jouer moins. Donc j’ai continué et me suis accroché. Cela n’a pas toujours été facile.

DSC_4053J’ai travaillé avec des gens très différents où j’ai joué du classique et de la création contemporaine.

Lionel Buisson, quel est votre personnage ?

C’est l’homme dans toute sa splendeur, c’est un petit peu de moi, mais c’est un petit peu tout le monde. Avec ses cachoteries et ses lâchetés…mais son bon cœur quand même, et son corps qui est magnifique…rires…

L’alchimie doit donc se réaliser entre mon personnage l’Homme, dans sa rencontre avec l'autre personnage : ’La Femme’.

J'essaye de ressembler à tous les hommes qu'on peut croiser. Il y a de tout dans les hommes.DSC_4061

 

Est-ce cette pièce change le rapport à la femme ?

Lionel Buisson : Oui...il ya des choses que l'on relativise. Surtout le soir...C'est énorme le soir...rires...

 

Ce changement, c'est juste un passage ou c'est définitif ?

Lionel Buisson : C'est un passage...rires...Non, cela permet vraiment mieux de se comprendre...surtout que ma femme comprend plus vite...rires...Elle comprend, qu'il ne faut pas m'embêter à certains moments, voilà, et qu'il faut accepter certaines choses.

DSC_4066Les 3% d'intelligences de la femme par rapport à l'homme, c'est vrai ?

Niki Zischka : Ah oui !

Lionel Buisson : C'est une fleur pour faire plaisir, voir même c'est un bouquet de fleur !

C'est un homme galant qui a écrit la pièce ?

Lionel Buisson :Voilà, tout à fait.DSC_4068

Et vous Niki, quel est votre personnage ?

Niki Zischka :Je suis la Femme, et j'essaye de l'incarner avec toutes ses facettes différentes. Je ne sais pas si elles sont toutes forcéments évoquées dans la pièce, mais je joue : la femme mère qui est inquiète pour ses enfants, la femme plus sexy, la femme plus romantique, la femme chieuse, la blonde bête...rires..., la femme d'affaire qui éprouve la difficulté de conjuguer vie professionnelle et vie privée, la femme qui perd patience, la femme amoureuse...

DSC_4064Lionel Buisson : On a peut-être l'impression que ce sont des sketches, or ce n'est pas le cas. Lorsque l'on dit que l'on représente les différentes femmes et les différents hommes, cela veut dire que dans certaines situations exposées, l'homme ou la femme seront différents selon leur personnalité. Mais il s'agit avant tout d'un couple qui se retrouve avec les mêmes problèmes que n'importe quel couple.

Niki Zischka : Oui, je suis la femme avec différentes valeurs selon la variété des moments de la vie.

Lionel Buisson :Mais c'est toujours le même personnage qui s'exprime, à savoir la conférencière.

Es-ce que cette pièce vous a permis de mieux vous comprendre en particulier et les hommes en général ?

Lionel Buisson : Non, moi je me connaissais bien...rires...DSC_4038

 

Niki Zischka : Les gens disent que c'est équilibré, moi je ne suis pas tout à fait d'accord...car on se moque parfois de la femme... Cela m'a permis de mieux me comprendre mais pas de sauver mon couple. Cela m'a permis de relativiser, et de prendre de la distance par rapport aux choses.

Avez-vous mieux compris des hommes ?

Niki Zischka :Les comprendre, oui, mais surtout mieux accepter certaines choses.

Et vous Lionel à l'égard des femmes ?

D'accepter...soupir...de sourire plus facilement à des situations, et de se dire : "C'est une femme, et puis c'est tout..."

DSC_4048Ce que je trouve extraordinnaire c'est que durant cette interview, Lionel ne peut faire qu'une chose à la fois, c'est y répondre. Et que Niki fait plusieurs choses à la fois (dont se maquiller)...

Niki Zischka :C'est tout à fait ça, c'est ce qui est démontré dans la pièce

Après cette saison parisienne, quel est l'avenir de la pièce ?

Lionel Buisson : En janvier 2010, l'on a une tournée à Marseille. Et à la rentrée on sera encore là, normalement, au Théâtre du Gymnase ou ailleurs. C'est une belle aventure. Et la salle du Gymnase, qui est blindée, nous rappelle l'ambiance de Lyon, c'est chouette. L'on a même des réservations 15 jours à l'avance.DSC_4060

Niki Zischka : On a fait des petits changements depuis le début. Ce sont des améliorations dans le texte, la mise en scène ou la lumière; mais nous sommes toujours aussi content de jouer !

Avez-vous rencontré les auteurs du livre Allan et Barbara Pease ?

Allan Pease est venue nous voir l'année dernière, au cours d'une tournée. Il réalise en effet, des conférences dans le monde entier, à propos des comportements humains au sein de l'entreprise.

02Sa femme a pratiquement le même métier que lui, et comme elle venait d'avoir des jumeaux elle ne pouvait pas se déplacer.

Allan Pease, c'est l'australien dans tout sa splendeur, avec sa grande stature. Le couple vient de sortir un nouveau livre (mai 2009).

C'est parce qu'il y a eu une version anglaise de la pièce que le couple a accepté la version française, dont nous sommes les seuls à avoir les droits. Nous avons de très bonnes relations avec elle. Lui, il est un peu bourru, mais c'est bien. Et nous gardons des liens très sympas.


*
*   *

Bonjour Jean-Pierre Gauthier, vous êtes producteur de la pièce, pourquoi ce choix ?03

C'est venue d'une rencontre avec les comédiens. Au départ, j'ai vu la pièce au Gymnase et j'ai leur ai dit : "On va faire quelque chose ensemble", car c'est un véritbale coup de cœur. Ce fût une belle rencontre avec les comédiens et le metteur en scène et tout ce que cela pouvait représenter. C'est un pari qui est plus qu'agréable. On espère que cela va continuer.

Quel est l'avenir de cette pièce ?

L'on a signé ensemble pour 3 ans. Ce n'est pas simplement au Gymnase, c'est une équipe et l'on est tous co-producteurs. C'est donc un véritable challenge sur 2 à 3 ans, espérant, rester ici, le plus lontemps possible, faire Avignon, en janvier à Marseille, puis revenir en octobre 2010 à Paris.

Compte tenu de cet engagement dans le temps, je comprends mieux cette dimension de coup de cœur ?

Cela faisait 4 ans, que je n'avais pas produit de pièce, je ne voulais plus y revenir...et voilà ! C'est vraiment LE coup de cœur.

DSC_4077Avez-vous rencontré l'écrivain ?

Non toujours pas. Je sais qu'il va venir pour un livre qui sort, et dont j'espère avoir les droits. Car l'on envisage une suite. J'espère le rencontrer et on verra bien. J'apprends que cette pièce et demandée en Europe, j'espère donc qu'elle va voyager. On me demande également des droits en Italie, nous verrons...

Avec une troupe italienne ?

Oui, car je pense que Lionel et Niki, ont suffisamment de travail ici, puisqu'ils partent pour 3 ans. Et s'il y a une suite, le 'Pourquoi ?' restera et sera l'emblême de la troupe.

Vous irez en Italie ?

C'est avant tout Daniel Tardy, le metteur en scène de la pièce qui suivra.

L'autre nom associé à la co-production est Alain Depardieu, c'est donc un projet en équipe ?DSC_4076

Alain a produit le film "Tchao Pantin", et une multitude de pièces dont "Oscar". Lorsque je lui ai soumis mon projet, il m'a répondu :"Je m'engage avec toi, on y va !". Ca c'est fait comme ça. C'est une rencontre avec Alain, qui par ailleurs est très sollicité pour produire d'autres pièces. Le théâtre ce sont des clans et nous, nous sommes un clan à part.

 

A la salle toujours pleine, aux flyers qui partent et aux nombreux coups de téléphones, comment els personnes réagissent en fonction du bouquin…on voit que cette pièce bat son plein !

Ce sont des problèmes auxquels les humains ont été confronté depuis la nuit des temps, semble-t-il ?

Oui, on ne veut pas se l’admettre, mais quand on voit la pièce, c’est comme si on avait un mirroir devant soi. Il vaut mieux en rire. C’est vrai que les hommes et les femmes sont différents mais complémentaires, c’est ce qu’il faut se dire, prendre l’un et l’autre avec ses défauts.

Au stand de la pièce à la Foire de Paris, l’on voit la réaction des gens à propos de la pièce. On y vends le livre. Nous sommes avec l’Association Soleil d’Enfance, que des comédiens parrainent.

04Pourquoi êtes-vous associé à cette association ?

L’Association Soleil d’Enfance est la section française du Variety Club International. Des personnes du monde artistique et des sports mettent un jour de leur temps pour récolter de l’argent afin d’acheter des mini-bus. A ce jour, l’association en a déjà acheté 225. Les bus sont mis à disposition d’association d’enfants handicapés. On va faire un festival à Châlon, un diner gala à Cannes, un gala de l’humour au Théâtre du Gymnase, dont ce sera la 3ème édition…’Pourquoi les hommes…’ par l’intermédiaire de Lionel et Niki, parraine cette association. A la vente d’un livre ‘Pourquoi les hommes…’ 5€ est donné à l’association Soleil d’Enfance et pour une place un euro. Je suis administrateur de cette association depuis plus de 5 ans. C’est un beau challenge. On loue le cirque Grüss chaque année, où l’on offre, pour une place acheté, une place offerte à un enfant handicapé. A la fin, il y a un arbre de Noël, et tous les enfants handicapés ou non, repartent avec un cadeau. Il y a au 600 personnes et c’est réédité chaque année. Vous verrez sur le site tous les artistes qui parrainent cette association.

soleil_enfance

* * *

A propos de la pièce :


http://www.bztetcie.fr

http://www.pourquoiles.com/

A propos des sujets de Jean-Pierre Gauthier :

http://www.olivier-belmondo.book.fr/

www.soleildenfance.com

* *  *

 traitement_de_choc

Avec Alain Depardieu, nous avons d'autres projets de co-production pour une pièce dont on risque d'entendre parler, car il va y avoir un truc exceptionnel autour de cette pièce. Elle va être jouée en Avignon, cet été et normalement sur une scène parisienne à partir de septembre. Il y aura également deux comédiens et je pense que cela fera un super coup médiatique.

Les deux artistes sont déjà très connus mais n'ont encore jamais joué ensemble. Cela va faire un buzz extraordinaire.

L'affiche sera 'Depardieu – Belmondo'.

Et devant Depardieu, est ce que l'on met Gérard ?

Non, il s'agit d'une fille : 'Delphine' et devant Belmondo on met 'Paul'. Cette pièce a été écrite par un auteur qui l'a joué et qui a été mise en scène par un Belmondo (Olivier)…et Delphine a accepté



Photos de la pièce : Jean Rauzier - www.rauzier.com