Stéphane SAGAS : "Tintin Reporter à Sosyland"

07 mai 2012

"SOSYLAND - Déposé" un label pour te lancer dans la merveilleuse aventure des SOSIES !‏

Franck_DuboscTu veux entreprendre une démarche artistique de qualité
et mettre les sosies à l’honneur !

Tu veux faire des interviews, des reportages vidéos, une chaine de sosies, une chanson, un clip…

Un festival de sosies, des émissions de télé…

Des projets nouveaux.

Et tu souhaites un label de qualité !Avec_Jamel_Debouze

Bénéficier d’une image de marque pour imposer ton style.

Pourquoi ne pas avoir recours à la marque « SOSYLAND – déposée »
et en devenir propriétaire ? !


Contactes-moi et on en parles.

Stéphane SAGAS – Reporter à SOSYLAND

histoire

 

radio


stephanesagas@hotmail.fr

au_fou_du_roi


 

Une autre facette de stéphane  SAGAS :

L'Autre Interview :

http://lautreinterview.over-blog.com

Mes interviews sont prises à chaud, dans l'ambiance du spectacle, juste après que les comédiens aient joués, cela autour d'un verre ou dans leur loge. Leur parcours d'artiste est tout aussi important à mes yeux que leur actualité, car il révèle les racines de l'artiste qui le portent à l'aujourd'hui de son travail et de ses réalisations.

 Kev_Adams


 

Posté par stephanesagas à 16:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


12 novembre 2010

Pétition Libérez Asia Bibi, condamnée à mort pour ses opinions religieuses

Chères lectrices et chers lecteurs,

AsiaBibije suis extrêmement choqué qu'une femme puisse être mise à mort pour des propos qu'elle a tenu avec des collègues. Alors si comme moi vous voulez soutenir cette femme, mère de 5 enfants, signez cette pétition pour la soutenir :














http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2010N3807


Pétition Libérez Asia Bibi, condamnée à mort pour ses opinions religieuses

Pour:tout le monde

Monsieur le Président de la République,

Je viens par la présente attirer votre attention sur la situation de Asia Bibi. Cette femme de 37 ans mère de 2 enfants vient de devenir la première femme condamnée à mort au Pakistan pour délit de blasphème suite à une dispute avec des collègues de travail sur les mérites comparés du Christianisme et de l'Islam.

Nous vous demandons respectueusement de bien vouloir intervenir auprès des autorités Pakistanaises afin que cette femme soit graciée et libérée.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, nos respectueuses salutations.

Les signataires


Voici quelques liens d'articles à propos de cet évènement :

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/une-pakistanaise-condamnee-a-mort-pour-blaspheme_936271.html

http://www.lepost.fr/article/2010/11/12/2302139_je-m-appelle-asia-bibi-j-ai-37-ans-et-deux-enfants-j-ai-ete-violee-et-condamnee-a-mort-pour-mes-convictions.html

Posté par stephanesagas à 23:42 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

21 juillet 2010

Stéphane Sagas dépose la plume de Tintin Reporter à Sosyland !

05



A TOUS MES CHERES ET CHERS SOSIES !

CHERES AMIES ET AMIS DE SOSYLAND !

Je souhaite m’adresser à vous pour faire un bilan.

Le blog de Sosyland que j’ai créé le 27 mars 2008, a commencé avec l’interview du 1er sosie de France et notre doyen, Marcel Azna, que je salue au passage.

Ce blog compte à ce jour 26123 visiteurs et 55117 pages y ont été lues.

Il y a 148 articles, pour une cinquantaines d’interviews de sosies.01

Il y a aussi quelques blogs qui déclinent les activités de Sosyland : Sosyland Great-Britain, Fan de Sosyland, Sosyland Actualités, Frédéric Stucin flashe pour Sosyland et Sosyland et l’Armada.

Et aussi sur youtube : http://www.youtube.com/user/sosyland

L’ensemble de ces blogs  m’ont permis d’être invité à 2 émissions de télés et qu’un reportage – Incroyable mais vrai- sois dédié à mon travail de Tintin Reporter à Sosyland.

Cela m’a aussi donné l’envie de créer un blog dédié aux artistes du spectacle vivant sous le nom de « L’Autre Interview » : lautreinterview.over-blog.com , et de réaliser des interviews filmées  de Nicole Rieu – Eurovision en 1975, notre Jean Ferrat féminin- et Fabienne Thibeault : http://www.youtube.com/user/lautreinterview

08Je suis donc très fier d’avoir réalisé l’ensemble de ces blogs. Mais je suis encore plus heureux, pour tous les amies et amis sosies que j’ai rencontré ou avec lesquels j’ai été en contact téléphonique.

Ce fût de beaux moments amicaux, de grandes et longues discussions et la joie de les applaudir sur scène.

Peut-être que ce blog aurait pu être nourri de plus d’interviews, si certains avaient accepté de répondre à l’interview par écrit, ou encore était sorti de leur grandeur pour trouver que ce blog était une idée sympa, qui va dans la même dynamique que les spectacles sosies organisées par les agences évènementielles ou 10des sosies, enfin, je pense en particulier à Hervé Treilhes, dont je salue le génial et généreux Festival de Sosies qui vient de se dérouler à Valras Plage (34) en juillet 2010. Ce sont quelques heureux moments de ce rassemblement sosies, que j’ai choisis pour accompagner mes propos.

 

Au jour d’aujourd’hui, je souhaite déposer ma plume…

Il n’y aura donc plus d’articles.06_copie

Je souhaite longues vie à tous mes amies et amis sosies et les embrasse bien fort !

Je salue tous les organisateurs de spectacles évènementiels.

J’encourage toutes personnes pour une occasion ou une autre à choisir la Sosie Touch’ !

Et je fais un bisous au public et aux fans des sosies.

J’espère que ce blog aura apporté bien des choses aux uns et aux autres et peut-être qu’il apportera la passion du journalisme à l’un ou l’autre…qui sais ?

04_copieQuant à moi, la plume journalistique qui s’est développée grâce à Sosyland, continuera de voler vers les autres horizons que j’ai déjà créé…

Voici donc pour toi amie lectrice et lecteur, d’autres sujets qui me passionnent que j’ai développé. En premier lieu, il y a ce blog d’interviews  de gens qui me passionnent et qui participent à une civilisation de l’amour : http://guillaumederouen.canalblog.com

Ces interviews ont été ensuite publiées en condensé dans la revue « La Bonne Nouvelle » dont le site : http://www.labonnenouvelle.fr

Il y a aussi un deuxième blog que je souhaite vous faire connaitre. Il présente une 03femme, reconnue comme une héroïne de la Tchéchoslovaquie, que j’ai eu le plaisir de rencontrer. Seule, en interprétant une pièce sur Jeanne d’Arc dans tous les coins de son pays, pendant 10 ans, a su redonner espoir aux uns et aux autres, en pleine occupation soviétique : Marie Pistekova : http://mariepistekova.canalblog.com

Vaclav Vavel touché par son interprétation de Jeanne d’Arc sera tellement marqué qu’il réalisera sa révolution sans violence !

Mes chères amies et amis, une expérience particulière ; celle d’avoir sauté d’un pont de 12.50m pour me jeter dans la Seine afin de porter secours à une dame : : http://www.feuetlumiere.org/rencontrer-dieu/temoignages/lincroyable-sauveteur-de-la-seine.html

07me permet de voir franchement l’importance de Dieu, pour moi qui en ai eu besoin, pour sortir indemne de action imprévue, et pour cette dame, qui a été rejoint dans les couloirs de son désespoir par un sauveteur inespéré…

Alors n’hésitez pas à laisser tomber les tromperies ésotériques et, dans la simplicité d’un enfant confiant dans les bras du Père à déposer une bougie, dans une église ou un monastère.

L’un des lieux qui est source de vie et de résurrection est quant à moi, cette communauté à Saint Denis du Maine (53) :  LA CITE DE L'IMMACULEE :   http://www.citedelimmaculee.com

 

Vivez de vos passions, tant qu’elles conduisent à établir une civilisation de l’amour !

 

Guillaume alias Stéphane Sagas

20 juillet 2010

02

Un grand bonjour à Pascal,

Guillaume et à toute

l'équipe géniale des

moniteurs pros de Jet Ski :

JET EVASION 34 de Valras

Plage

www.jetevasion34.com

Posté par stephanesagas à 00:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 juillet 2010

Jacques Brel a pour digne interprète Jacques Barbaud

001

Jacques Barbaud est un homme fort par le talent qu'il porte en lui, l'amour de son public et le besoin de le lui transmettre. C'est un passionné, un amoureux et un humble... A cela on reconnait un artiste à l'étoffe exceptionnelle !

Merci Jacques Barbaud ! Et continues de nous émouvoir par ton intensité à vivre les chansons de Jacques Brel comme lui... de l'intérieur...pour nous les transmettre avec amour

 

 

Quelles est l’origine de ta carrière de chanteur ?

J’ai commencé en participant à un Radio-Crochet, j’avais 18 ans, et depuis la chanson et la scène ne m’ont plus jamais quitté.

 

Comment as –tu fait le saut pour interpréter Jacques Brel ?002

J’ai eu un choc et une forme d’appel en regardant une rétrospective de la vie de Jacques Brel à la télévision, Brel avait tiré sa révérence par arrêt de l’arbitre. Je n’avais aucun disque de lui pourtant, ce jour là, j’ai eu un véritable coup de foudre en écoutant « Les Marquises ». Les poils au garde à vous c’était pour moi un passage de témoin, une invitation à redonner vie aux textes de Brel . Brel reste Brel . Je suis donc allé acheter mon premier 33 tours «  Les Marquises » et je me suis mis au travail loin de me douter qu’un jour je sillonnerais  la France et l’étranger pour chanter Brel. Aujourd’hui je peux dire que j’ai réussi un de mes rêves enfoui en moi depuis longtemps.  « C’était pourtant une accessible étoile ».

 

 

Comment as-tu travaillé ta démarche artistique ? As-tu eu besoin pour cela d’établir certains contacts professionnels, de faire des recherches ?

J’ai simplement pris contact avec la Fondation Brel pour savoir où je pouvais trouver les partitions pour les musiciens. Jai travaillé énormément à partir des disques puis avec les bandes son que j’ai fait enregistrer en studio avec des musiciens.

 

003Comment es-tu perfectionniste dans ton rôle d’interprète ?

 

J’ai passé plusieurs années à monter sur scène pour chanter Brel. Mais rien ne se passait avec le public, j’étais tétanisé . Je ne faisais que chanter, mais pour Brel il faut l’instant de la chanson, s’inventer ce bout de vie, s’imaginer la scène, vibrer pour communiquer avec le public. Se donner de l’intérieur ! Il m’a fallu de la patience, de la persévérance, et surtout beaucoup de travail pour arriver à cette magie que déclenche ces moments de bonheur partagé avec le public.

 

Est-ce que cela a modifié ton quotidien ? Qu’en penses tes intimes, amis, famille et

collègues de ta vie artistique ?Nouvel_04

Oui, ce fut un changement de vie énorme, tout d’abord, il a fallu apprendre les textes s’en imprégner, puis s’imaginer, vivre chaque scène et la partager avec le public. Il a fallu prendre la décision de quitter mon travail pour pouvoir me lancer dans cette aventure qui s’annonçait difficile. Je pense que l’on m’a pris pour un fou, et ils avaient raison de le penser, mais c’est aussi ça vivre debout, ou dangereusement. Ma famille mes amis ne savait pas trop quoi dire face à cette décision. Mais dix ans plus tard je pense avoir fait un vrai chemin que je continuerai tant que j’en aurai la force et l’encouragement de mes proches.

 

Comment vis-tu quand tu es sur scène ?004

Aux dires de ceux qui me connaisse je suis un autre homme et m’oublie pour mieux servir le texte. Je suis au service du maître.

 

Quelles sont les bons souvenirs avec ton public ?

Au risque d’être prétentieux, ils sont nombreux et sont resté encrée dans ma mémoire et difficile à exprimer en quelques mots.

 

Ton regard a-t-il changé à l’égard de Jacques Brel depuis que tu le représentes ?

Non je suis resté moi-même en me retrouvant souvent dans ses chansons.

 

005As-tu décelé des ressemblances dans vos vies respectives entre Jacques Brel et toi-même ? Qu’en penses-tu ?

Oui, je trouve ça étrange mais ce n’est que la vérité. J’ai eu la chance d’être en mouvement, de ne pas céder à la facilité ou à la monotonie d’un travail qui ne me convenait plus, j’ai su prendre des risques pour donner du soleil à ma vie et me donner l’envie d’aller dans une nouvelle aventure.

 

Nouvel_03Quelle est la philosophie de la vie que Jacques Brel t’a apporté ?

Ce que je viens de dire précédemment il faut vivre dangereusement. BREL disait dans 'Jojo' : « Nous savons tous les deux que le monde sommeil par manque d’imprudence ».

 

Quel regard portes-tu sur ta carrière de digne interprète de Jacques Brel ?006

Je vis les chansons avec ce que j’ai comme sensibilité c'est-à-dire moi au service de l’autre …tout comme un grand pianiste va faire revivre les musiques d’un Mozart ou d’un Vivaldi .

 

Jusqu’où géographiquement es-tu allé pour te produire…racontes…

J’ai eu la chance de chanter sur des paquebots de croisières. La plus belle fût sans doute en Polynesie, croisière qui a durée un mois en passant par l’ile de Pitcairne, l’ile de Pâques et terminer à Santiago au Chili. En dehors des croisières je suis allé chanter à Djibouti, à Ryazan, (Russie) à Beyrouth (Liban) à Genève…etc…

 

 

Comment as-tu été amené à chanter sur une croisière en Russie ?

Pour la Russie ce n’était par lors d’une croisière, mais grâce à une ville (Bressuire 79 )  jumelée avec Ryazan pour la semaine de la chanson Française. Je chantais tous les jours y compris dans les écoles où ils apprenaient le français. Moments inoubliables.

 

007Quels ont été tes rapports avec Serge Lama ? De le côtoyer est-ce que cela t’a apporté une influence positive ?

Je n’ai pas vraiment eu l’occasion de discuter longuement avec Serge Lama, même si la rencontre reste ancré dans ma mémoire. Mais cela n’a rien changé pour moi. Le chemin personne ne peut le faire à notre place, même si il est vrai qu’une rencontre peu changer la donne . Brel disait : Le talent c’est du travail et de la sueur.

 

Ensuite, après un concert en Russie, également, tu décides de devenir professionnel et d’interpréterNouvel_01 Jacques Brel à part entière. Tu motives cette décision en disant : "J'y ai ressenti une émotion tellement forte qu'un déclic s'est produit. Il y avait trop d'écart avec mon métier. J'ai donc décidé, à mon retour de Russie, d'y mettre un terme et de me consacrer à temps plein à ma carrière d'interprète de Jacques Brel."

Comment c’est passé ton choix jusqu’à ce que tu constitues le quatuor qui t’accompagnera dans tes tournées ?

C’est un peu le mélange de tout. Il  arrive un moment où vous ne pouvez plus tout faire, il faut donc prendre une décision pour éviter de tout perdre. Je me sentais enfin prêt pour une carrière dans la chanson. La rencontre avec les musiciens s’est faite très vite, mais de manière étonnante comme si c’était prévu.

 

 

As-tu réussi à t’imposer aisément ?008

Je ne sais pas si le terme imposé est approprié, je dirais plus que c’est le fruit d’un travail et de la sincérité qui m’ont permis de ne pas laisser indifférents le public. Mais les contrats restent toujours difficile à trouver………

 

Quels sont les souvenirs que tu as eu en côtoyant plusieurs artistes de renommée ? …particulièrement avec Serge Reggiani

Serge Reggiani est sûrement une de mes plus belles rencontres artistiques et restera ancré dans ma mémoire à jamais. Il m’a fait l’honneur de rester à mon spectacle le soir. A la fin, il m’a fait appeler pour me féliciter jusqu’à même me mettre en relation avec son attaché de presse pour me trouver des spectacles. Je n’oublierai jamais sa poignée de main.

 

009En lisant ton livre d’or, j’ai achoppé sur un mot qui est pour moi essentiel à Sosyland : ‘’ Un digne ambassadeur’’. Comment vis-tu d’être un digne ambassadeur de Jacques Brel ?

Je suis au service de Brel. Brel reste l’auteur de ses chansons et je reste l’interprète qui les fait revivre avec respect et dignité.

 

 

Tu ne souhaites pas être un imitateur, alors que tu es un digne ambassadeur. Comment gères-tu cela ?

Chanter avec ses tripes, avec sa sensibilité sans recherche d’imitation du maître, me procure que du bonheur et par conséquent cela est facile à gérer. Ambassadeur n’a rien à voir avec imitateur même si je respecte pleinement ceux qui ont fait ce choix.

Nouvel_02Henri Tachan lorsqu’il a rencontré Jacques Brel a parlé d’amour. Jacques Brel de passage au Canada, avait encouragé Henri Tachan à se lancer dans la chanson. Il a été transformé par cette rencontre. Quelle relation d’amour as-tu pour Jacques Brel ?

BREL a changé ma vie du tout au tout mais je ne sais pas si l’on peut parler d’amour, sans doute que si car il faut avoir ce sentiment pour mener l’aventure . Avant de rentrer sur scène je lui parle toujours et lui demande de m’aider pour tout donner.010

 

Es-tu allés sur des plateaux télés ? Comment cela s’est-il passé ?

Oui j’ai chanté à la « Chance aux Chansons ». Belle expérience, mais je préfère de loin, la scène.

 

As-tu tourné dans des films ? Quelles sont tes impressions ?

Non pas encore de demande dans ce sens.

 

Travailles-tu avec des sosies ?

 

Non

 

Fais-tu des tournées ? Comment t’organises-tu ?

Je fais en fonction de la demande mais faire une tournée reste difficile à organiser.

LeSite_a

Quel est le rôle de ta femme dans ta carrière ?

Elle m’a connu lorsque je chantais, et elle m’a toujours encouragé ce qui est  indispensable pour faire ce métier.

101

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui atterrit à Sosyland ?

De faire la même démarche que moi.

 

Quel regard tu portes à l’égard de Sosyland ?

Je dis un grand merci pour s’intéresser à des gens qui vivent de leur passion avec générosité et sincérité, c’est un encouragement. Et pour nous, c’est une manière supplémentaire de se faire connaitre.

 

As-tu réalisé quelque chose d’artistique comme un disque, un film… ?

Oui j’ai enregistré deux cd , un en public avec les musiciens, l’autre en studio. Je précise que c’est à la demande du public que j’ai enregistré les CD.

As-tu un petit secret, que tu pourrais aimablement nous délivrer, une passion secrète ?

Je ne parlerai pas de passion mais d’un rêve fou, celui de chanter à l’Olympia une fois dans ma vie en l’honneur de Brel et en toute simplicité il faut rêver, c’est un des moteurs de la vie, il me semble. Ce qui serait également pour moi un grand bonheur, c’est de voir venir de plus en plus de jeunes à mes spectacles.

103

Ton site et comment te contacter :

http://www.barbaudbrel.com

06.81.36.31.49

Ta région et ton département : Vendée (85)


L'avis d'un journaliste...

 

Jacques Barbaud fait un tabac en chantant Jacques Brel

Le cercle Notre-Dame-des-Mauges de Jallais présidé par Christiane Liagre a organisé un spectacle qui a été donné à la salle de théâtre le samedi 23 octobre en soirée.Il a mis en scène le chanteur professionnel Jacques Barbaud qui, au cours d'un show d'une heure quarante-cinq, a interprété 22 chansons du regretté Jacques Brel.
Les spectateurs ont été subjugués par la qualité du spectacle que leur a offert l'artiste.il a su faire revivre, à travers l'œuvre interprétée, toute la passion de Brel dans le plus grand respect de l'auteur."J'avais déjà eu l'occasion de voir Jacques Barbaud sur scène commentait l'organisatrice du spectacle.La prochaine association qui fera venir cet artiste sera assurée de faire salle pleine et enchantée".

Le Courrier de l'Ouest Cholet




Posté par stephanesagas à 02:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 juillet 2010

Gilbert Becaud a pour sosie vocal et physique Olivier Sorel

affiche_concert

Et Maintenant ! Je suis très impressionné de vous présenter Olivier Sorel, auteur, compositeur, chanteur et interprète, qui chante et vit Bécaud.  C’est un artiste passionné qui plonge autant dans les profondeurs du passé que dans celle de ses tripes, pour faire revivre pour notre plus grand plaisir un nouveau spectacle 'Hommage à Bécaud'.100 000 volts d'émotions pour le meilleur de Gilbert. Olivier et Gilbert se sont connus. Le résultat artistique n’en n’est que très probant. 2h20 de spectacle pour 36 chansons 'best-of' de l'Olympia. Pour découvrir ou redécouvrir l'autre face de Bécaud.

Et je suis doublement impressionné car son talent et sa gaieté se conjuguent avec celui de sa fille, Claire.

Bravo à toi Olivier et bravo à toi Claire ! Merci et chapeau bas !


Depuis quand vis-tu dans le monde des sosies ? Officiel_Olivier_Sorel

Je suis avant tout auteur, compositeur et interprète. J'étais dans l'équipe de Christian Feschner et Alain Boublil chez Vogue en 1966. J'avais une voix proche de Gilbert Becaud ce qui agaçait Christian Feschner. L'explosion médiatique d'Antoine a monopolisé les disques Vogue pendant cette période. Un succès jamais vu pour Antoine. J'ai participé, sans soutien, à la Rose d'Or d'Antibes ce qui m'a permis de rencontrer d'autres débutants comme : Michel Sardou, Michel Polnaref, Eric Charden, Henri Tachan, Bernard Tapie, Alice Dona, Jacqueline Dulac et bien d'autres.

J'ai été absorbé par la production dans le monde de la communication pendant 25 ans. Et j'ai eu la chance de faire travailler Gilbert Becaud dans une production publicitaire.

Becaud__photographe__sorelAu cours de mes productions, j'ai fait réaliser des orchestrations des chansons de Becaud pour avoir le plaisir de les chanter pour les soirées privées en toute simplicité

J'ai profité de mes entrées VIP à l'Olympia pour faire de nombreuses photos de Gilbert que j'ai toujours considéré comme une bête de scène qui avait tout inventé dans le Music Hall...J'ai suivi de loin, mais en tant que "Fan", la carrière de Becaud.

Le lynchage médiatique qu'il a subi en 1992 m'a beaucoup peiné. Son absence des médias et son décès en 2001, lâché par tous, m'a sincèrement fait de la peine.

Alice Dona , complice de la Rose d'Or, a rendu hommage à Gilbert au théâtre des 10 heures, mais avec peu de chansons à mon goût et sans les grandes chansons de scène comme " la vente aux enchères".

Avec_Claire_ma_filleJ'ai donc décidé, en 2005, avec des amis musiciens de faire réaliser environ 40 chansons pour les proposer dans un hommage.

Chanteur interprète, je ne cherchais pas à ressembler physiquement à Gilbert. J'avais la voix proche et des expressions proches également du Maître. Normal, je vivais les chansons de Becaud. Mes amis et le public m'ont suggéré d'aller plus loin pour retrouver l'ambiance de Becaud.

Après des hésitations pour faire revivre l'ambiance de l'Olympia, j'ai suivi leurs conseils . 

ok_MASTERcoiffure_stef_Tel un comédien Chanteur, j'ai essayé de saisir l'essentiel de l'immense sensibilité de Bécaud qui avait conquis le public. Des heures à réécouter mes archives et le naturel a pris le dessus. L'interprétation de Gilbert est la bonne. Elle correspond à la création de base, il ne faut pas la changer mais la respecter. Pour accentuer le rapprochement physique avec Gilbert et coller à son image je me suis rapproché des spécialistes de la télé et du cinéma. ( Tout comme Patrick Sébastien ).la_fameuse_cravate

C'est donc en tant que comédien et chanteur interprète que je rends un hommage à Gilbert Bécaud, tout comme notre ami Canadien avait rendu hommage à Elvis Presley, au Casino de Paris avec succès, il y a quelques années.

Comment as-tu travaillé ton personnage ? Quels ont été les contacts nécessaires à prendre, les recherches à faire…expliques-nous ?

Par la mémoire de ses spectacles et ma propre documentation.

A-t- il été nécessaire que tu ais un agent ? Est-ce ton conjoint ? Quelles sont vos relations ?

Ce n'est pas indispensable mais cela serait un vrai plus. Je suis à la recherche d'un agent sérieux. C'est évident, chacun son métier on ne peut pas tout faire.

Communiquer demande du temps. 50% de la population Française a plus de 50 ans. Elle a connu Bécaud et une partie serait heureuse de pouvoir retrouver ses chansons sur scène…en vie. Bécaud avait créé d'abord des chansons de scène.

Sorel__tel_Becaud_Que peux-tu dire de ton travail ?

Que je suis très exigeant sur la qualité de la prestation en Hommage à Bécaud.

Est-ce que cela a modifié ton quotidien ? Qu’en penses tes intimes, amis, famille et collègues ?

Absolument pas, ce n'est qu'une de mes activités artistiques et humaine. Sans plus. C'est une passion discrète, sérieuse et émouvante qui ne supporte pas le comique. On ne peut rendre hommage qu'avec le cœur et dans la discrétion.

La plupart des gens pensent que défendre la mémoire de Gilbert Bécaud est une noble cause. Certains apprécient mon honnêteté intellectuelle qui ne recherche pas le profit mais l'envie d'aider un grand artiste à rester présent dans les mémoires.

Comment considères-tu ta démarche de représenter Gilbert Bécaud ?

Je suis un comédien chanteur qui interprète un rôle que la personne ne peut plus jouer … puisqu'elle est décédée . Mon_copain_Carlos

Ponctuellement je prends l'habit de lumière et la cravate culte de Becaud et j'essaye d'en être digne, ponctuellement, pendant le spectacle et uniquement jusqu'à la dernière chanson, j'essaye de faire revivre Bécaud. A la dernière chanson quand je rends la cravate à Bécaud, je fais applaudir Gilbert.

Du vivant de Gilbert, jamais je n'aurais eu le culot de jouer son sosie sur la scène.

Quand l'original est présent …Pourquoi aller rechercher une copie ? Stupide.

pochette_sorelComment vis-tu quand tu es en représentation de ton personnage ?

Je suis modeste, concentré et attentionné pour ne pas trahir Gilbert et décevoir son Public qui ne manquera pas de faire une comparaison, qui ne peut avoir lieu d'être.

Mais dans les yeux, les remarques, le sourire du public qui découvre heureux ou qui revit les belles années…Je sais que je ne suis qu'un support mais c'est pour moi que du bonheur de rendre un peu du bonheur, que m'a donné Gilbert.

Parfois, je pense tellement être près de Gilbert que je crois l'entendre guider mes gestes ou ma voix. C'est bien sûr stupide, mais le public le ressent et me le dit.

C'est dans l'interprétation plus que dans le physique, qu'ils retrouvent Bécaud.

Quels sont les bons souvenirs avec ton public ?les_franglais

Quant à mon entrée en scène sur la musique et les lumières, il fait : « AHHHHHHHHH ! ». Le public est heureux, je colle à ses souvenirs et Becaud renaît un peu dans leurs cœurs avec leur jeunesse. 30 ou 40 ans de moins vous savez " ça fait un choc " Mais que de sourires dans les yeux d'un public qui pétille de sensibilité. Autre chose importante, pour Bécaud, malgré les orchestrations parfois fortes, le Public est très attentif aux textes : Amade, Vidalin, Delanoé, Lemesle, Barbelivien… C'est normal.

Sur radio Fm95 radio libre du Val d'Oise, nous avons fait, avec mon ami journaliste Abel Zouati, ‘’2 nuits Bécaud’’, en direct de 7 heures. La chaleur du public a été incroyable. Le soutien de ce public qui m'encourage et celui de certains proches de Bécaud, m'a surpris et c’est ma dynamique. 

faut_pas_pleurer_1965Ton regard a-t-il changé à l’égard de l’original, depuis que tu le représentes ?

Oui, je n'aurais pas voulu avoir la vie de Gilbert Bécaud. Souvent critiqué, toujours à l'étranger, loin de sa famille…Un vrai Baladin, car son patrimoine c'était avant tout le public du monde entier. Sa vie était épuisante. D'ailleurs, il le raconte très bien dans ses chansons, avec entre autre : " Je ne fais que passer ". 

As-tu eu l’occasion de rencontrer ton héros ? Comment cela s’est-il passé ? Gardes-tu des contacts ?

Oui, quand j'étais photographe journaliste free lance en 1964, c'est loin. J'allais voir tous ses concerts à l'Olympia et je retournais en tant que photographe presse d'autres fois. J'ai retrouvé Gilbert dans le job en le faisant travailler pour une publicité Radio. J'étais très fier, il avait accepté … ce fut un succès.Fran_ois_Lazareff

Il était magnétique et comme le disait Pascal Sevran : «  il était magnétique, on ne pouvait s'empêcher de l'aimer ». C'était le grand frère qui pouvait tout faire, tout réussir et qui semblait jongler sur la vie. Tous le monde dans ces moments-là, rêvait d'être un jour Gilbert Bécaud. Mais en toute honnêteté tous les Yéyés regardaient avec attention les jeux de scène de Gilbert pour apprendre le métier. C'était le maître incontesté, après Yves Montand, de la présence en scène. Il a réinventé le Music Hall et la nouvelle chanson française...fou de musique classique et de jazz. Je voudrais préciser que de Gilbert, tout le monde dit connaître ses chansons. Oui 3 ou 4 titres mais pas forcément les grandes chansons , celles qui posaient avant tout le monde les vraies questions : la vie, l'Amour, l'amitié, la mort, la guerre, l'égoïsme, la ségrégation, l'éducation des enfants, la recherche de Dieu... Des titres le prouvent : ‘’L'indien’’, ‘’La corrida’’, ‘’C'était mon copain’’, ‘’l'un d'entre eux inventa la mort’’, ‘’Je t'appartiens’’, ‘’T'es venu de loin’’, ‘’L'indifférence’’, ‘’la solitude…’’, ‘’Je reviens te chercher’’... Tous ces thèmes sont aujourd'hui d'actualité.

As-tu décelé des ressemblances dans vos vies respectives entre l’original que tu représentes et toi-même ? Qu’en penses-tu  ?valerie_1966__

Sans savoir pourquoi, Gilbert a bercé mon enfance et son œuvre m'a indirectement porté chance. Ses chansons, elles, m'ont donné des orientations de concept créatif, ses musiques, elles, ont été une source d'inspiration pour créer mes chansons et surtout, lui, m'a donné envie de chanter, de dépasser ma timidité pour m'exprimer, après avoir travaillé pour être digne de l'attention que l'on pouvait me porter.

Enfin, il ma donné envie de lui faire plaisir (sourire), en lui présentant adolescent des maquettes de disques virtuels que j'avais réalisé ou des portraits que j'avais dessiné de mon idole. Oui, j'ai été fan avant d'être objectif. Cela m'a donné la volonté de bien faire pour ne pas décevoir.

Déjà un secret à vous donner. Comme tout les fans, je chantais mon idole. D'abord au piano, parfois à la guitare, mais je rêvais de chanter en 1970 sur une vrais bande orchestre. Et chanter sur celle de Gilbert une fois aurait été le paradis. Impossible. Alors plus tard, à chaque production musicale, j'ai demandé à mon grand complice et musicien talentueux, de me préparer un enregistrement d'un titre pour le chanter, sur ses arrangements et avec la qualité que mérite ses chansons. Ainsi, bien avant le Karaoké (dont la qualité est souvent médiocre), j'ai pu me constituer une sonothèque de qualité pour chanter le Maître. Je reconnais que c'était pour mon cercle d'amis, mais c'était grisant de sentir ma voix se placer naturellement dans les intentions de Gilbert. Même tonalité une chance, et même phrasé intuitif. Voilà comment sans le savoir j'ai préparé les éléments qui me servent aujourd'hui à lui rendre hommage.

Merci à Patrice Schreider, Alain Legros et Sylvano Santoro, qui avec quelques musiciens de talents ont complétés cet hommage ! 

Alain_ChamfortAs-tu déjà bluffé avec ta ressemblance ? Allez, vas-y…

Par la voix et l'interprétation, oui souvent, mais pas bluffé ; surpris un public de hasard, sans que je perçoive forcément le pourquoi. Mais avec préméditation, uniquement sur la scène dans la loge et sur Internet. Là où il y a le spectacle. Quand le spectacle est terminé Olivier Sorel redevient ce qu'il est : un créateur qui est pluridisciplinaire. Mais c'est une autre histoire.

Alain Chanfort à l'époque de 'Salut les Copains', lorsqu'il s'appellait Alain Legovic.

As-tu un petit secret, que tu pourrais aimablement nous délivrer, une passion secrète ?

Évidemment la peinture, l'écriture, la musique et les enfants handicapés qui peuvent tant donner, mais que l'on ne veut pas intégrer par leurs différences.

Quel regard portes-tu sur ta carrière de sosie ?

Désolé, je ne parle pas de sosie mais de comédien chanteur. Le succès de la môme en est un exemple. tele_TF1_tina_sorel__pub_

Mais une carrière, non. Un objectif du devoir de mémoire oui … certainement .

Soyons honnête, si tous les gens consacrent un peu de leur temps à aider quand ils en ont la possibilité, en mettant de côté leur ego et leurs peurs. Le monde se porterait mieux.

Je continuerais à investir du temps et oui de l'argent dans la limite de mes moyens. Si le public, les médias ou un producteur pense que Bécaud le vaut bien …mais la route sera longue.

Je pense organiser dans la seconde patrie de Bécaud, le Canada, un concert dans un grand théâtre de Montréal là où le public ne l'a pas oublié. Ce test sera définitif.

La bonne volonté ne suffit pas et tous les talents présents sur myspace le savent bien.

calendrier_actu_sorelJusqu’où géographiquement es-tu allé pour te produire…racontes…

Je n'ai pas de limite. C'est la qualité de la prestation que l'on pourra offrir au public qui est ma motivation. Mon objectif : ne pas trahir Bécaud. Bécaud, ce n'est pas trois chansons chanté à la va vite, dans une discothèque. C'est un récital pour retrouver le bonheur de ses chansons.

L'argent, le cachet ne comptent pas. Mais le lieu, la lumière, le son, la qualité de l'acoustique et de la salle, tout ça c’est primordiale !

Le Canada, la Belgique, la Suisse, l'Allemagne, Le Nord, Le Sud de la France et Monaco sont les chemins des fans de Bécaud.

Après mes bandes sons et la participation de ma fille, qui réalise les concerts comme partenaire et choriste, mon souhait est de retrouver un jeune quartet à sensibilité Jazz, pour recréer le quartet du début, en 1960 à l'Olympia, avec Raymond Bernard et Gilbert Bécaud.

As-tu côtoyé des stars ? Quels sont les échanges que vous avez eu ?

Dans notre jeunesse : Michel Sardou, Alice Dona, Antoine, Les Charlots, Carlos, Eric Charden, Michel Polaroïd, Bernard Tapi, Jacqueline Dulac, Dutronc, Chantal Goya, France Gall, Alain Chamfort…acceuil_site_P_3_Mais en 1966, dans le cadre de la Rose d'Or d'Antibes ou dans les émissions pour la promotion de mes disques.

Plus tard : Claude François, Jo Dassin, Rika Zaraï, Jacques Martin, Lio, Sacha Distel, Michel Sardou. Mais dans des concerts sponsorisés par la communication, qui a été mon métier pendant de longues année et souvent avec Roland Hubert du gala des Etoiles qui composait les plateaux.

Enfin : Jenifer, grâce à notre amie La Corse, où nous vivons, comme le faisait également Gilbert. Nous y sommes 4 mois par an dans notre maison du sud de la Corse au pays de Jen.

Mais dans mon cœur, l'amitié née de la passion de la musique, celle du cœur est celle avec Alain Chamfort qui a été là dans des moments forts de ma vie, ainsi que Carlos, et je les en remercie. Enfin, n'oublions pas le Grand Christian Feschner géant du cinéma, Alain Boublil producteur et éditeur " des Misérables " comédie musicale qui se joue depuis 20 ans, encore et partout dans le monde, sur les musiques de Jean Michel Sheanberg.

Enfin, dans la publicité je peux remercier mon président et ami Maurice Lévy qui m'a donné la chance de m'exprimer, comme il avait été fait avant, à Raoul Sangla (Producteur de Navarro).

sorel_maquillageEs-tu allé sur des plateaux télés ? Comment cela s’est-il passé ?

Toujours en 1967, pour la promotion de mes disques chez Vogue et en 2006, sur TFI pour L'émission "Les Duos de l'impossible", où je représentais Gilbert Bécaud sur le plateau, en duo avec Tina Arena, dans : ‘’C'est en septembre’’.

Les répétitions, c'était en live avec ma voix et celle de Tina. Pour le public, en post production Becaud a retrouvé la sienne ce qui est heureux pour ses fans. Le public a apprécié notre direct et cela m'a touché au cœur.

As-tu tourné dans des films ? Quelles sont tes impressions ?

Non uniquement dans mes clips en direct et avec de petits moyens. L'impression : les caméras n'existent pas, on vit les chansons pour le public.

Travailles-tu avec d’autres sosies ?SOREL_en_BECAUD

Non, mais j'aimerais travailler avec Océane (digne interprète de France Gall, note SAGAS) pour des duos. Car je crois que les timbres de nos voix peuvent être intéressants pour donner d'autres couleurs aux chansons. Elle a beaucoup de talent.

La bonne idée serait de recréer avec tous les interprètes des artistes qui ne sont plus, des rencontres comme le faisait les Carpentiers dans une grande " Nuit Bleus " en hommage aux âmes en allé. Par exemple Gilbert Bécaud, Dalida, Claude François…

Fais-tu des tournées ? Comment t’organises-tu ? C’est avec d’autres sosies ?

Non, je travaille au coup par coup, pour le moment. D'autre part, mon spectacle dure 1 ou 2heures 20; avec dans ce cas 34 chansons voire 37 chansons. C'est le concept. Faire découvrir ou redécouvrir l'univers de Gilbert Bécaud : Grand ambassadeur de la francophonie dans le monde. Donc, sauf sur plusieurs spectacles ou festivals, difficile de faire actuellement plusieurs apparitions, si ce n'est dans un festival sosies ce qui ne m'intéresse pas et ne me corresponds pas. Sauf cas spécial avec idées d’hommage. Je salue au passage la prestation de notre ami comédien qui fait revivre Coluche…Henri Giraud…quel talent !

Liflet_def_Mai_08__versoJe suis très admiratif de la complémentarité et du sens artistique qui se dégage de ton duo avec ta fille. Comment est né votre duo ?

La musique, la chanson, la création ont baigné ma fille à sa naissance. Donc elle a entendu papa chanter, papa faire de la musique et la faire chanter .

Eh oui, elle a participé à l'école des fans avec Yves Duteil du regretté Jacques Martin. Elle avait 7 ans.

Puis papa lui a fait des chansons pour la mettre en confiance et lui a appris a respirer…pour mieux chanter.

La rencontre avec Jenifer en Corse, dans notre village et sa réussite mérité a boosté Claire et elle a beaucoup travaillé.

Elle chante par passion et n'est pas dupe du miroir aux alouettes du show business.

Le duo avec Tina Arena m'a obligé à répéter et j'ai proposé à ma fille de le réaliser en maquette. Le résultat a été agréable sur la chanson ‘’C'est en septembre’’ et nous avons recommencé pour une autre chanson faite pour Bécaud par Didier Barbelivier, avec 20 ans de moins.

Les spectacles Hommages à Bécaud étaient de bonnes occasions de les chanter en direct et tout naturellement nous avons complété des duos dans le spectacle ou comme participant dans les chœurs. Cela lui a donné confiance en elle.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui atterrit à Sosyland ?

Un sosie est au départ une curiosité. Cela ne suffit pas. L'interprétation est nécessaire. Au cinéma, les acteurs qui interprètent des grand personnages ne ressemblent pas forcément physiquement mais ils ont la capacité de devenir le personnage, le temps d'un spectacle ou d'une production.

La qualité technique est prioritaire pour se permettre d'oublier la technique.

As-tu quelque chose que tu souhaiterais dire particulièrement….

Oui, que le terme sosie né de l'agence événementiel Kim, dans les années 1980, pour animer les événements, ne correspond pas à la vérité de certains talents. De plus, le mot sosie est souvent interprété par les médias comme négatif. Attention sosie ! Henri Giraud montre le bon, le seul chemin à mon sens.

As-tu une prestation prochaine à nous transmettre ?

Nous attendons des concrétisations de nouveaux contrats en France et en Belgique, mais pour les mois à venir, pendant l'évasion en Corse, nous allons préparer la rencontre de Piaf et de Becaud. Des duos qui correspondent a l'histoire pour bonifier le spectacle. N'oublions pas qu’Edith Piaf marié à Jacques Pills chanteur en vogue, a proposé le jeune Bécaud comme pianiste. De fil en aiguille on connait la suite, Piaf a pris en main Bécaud et Aznavour. Une autre grande rencontre qui a donné de belles chansons.

As-tu réalisé quelque chose d’artistique comme un disque, un film… ?

new_page_web_sorel_Auteur, compositeur, interprète, j'ai fait 2 super 45 tours chez Vogues puis des productions musicales pour des groupes ou de jeunes artistes dont Sylvano Santoro guitariste de talent, derrière Bécaud qui nous a rejoint dans le groupe " Les Franglais " pour des productions. D'autres production ont suivi chez Wea ou Emi.

J'ai été absorbé par la production publicitaire graphique, sonore et vidéo pendant plus de 20 ans dans un grand groupe de communication mais je n'ai jamais abandonné le plaisir de participer à des soirées privées. Chanter et vivre en musique est vital pour moi.

Ton site et comment te contacter :

Mon site interactif contient de nombreux clip enregistrés en public et un livre d'or attend vos commentaires.

http://www.hommageabecaud.fr

et aussi

http://fr.youtube.com/user/siairol35

Livre_d_or_SAGAS


Je te remercie et te souhaites tous mes voeux à Sosyland !


Page_Olivier_Sorel

page_Claire

Posté par stephanesagas à 02:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


13 juillet 2010

Benoit Poelvoorde a pour sosie Gérald

logoLa production de « Un dîner presque parfait » a eu la géniale idée de faire un spécial sosies, qui a recueillit un taux d’audience inégalé avec 6 Millions de téléspectateurs.

Remettre le couvert coté sosie, sans pour autant refaire une nouvelle émission avec 5 sosies… mais comment la production de « Un dîner presque parfait » allait-elle s’y prendre ?

D’abord en choisissant comme pièce de choix et plat de résistance, le sympathique Gérald, sosie de Benoît Poelvoorde !13

Ensuite, comme vaisselle en or massif, une magnifique villa du Sud, où notre ami Gérald a-t-il en grand seigneur du ‘Boulet’, de ‘Podium’, de ‘L’Autre Dumas’… accueillit-en tant que hors concours-, les 4 cuisinières et cuisiniers de l’émission.

Comme sauce des plus délicate et parfumée, c’est tout un intérieur qui a été élaboré – avec photos sous cadre - pour contribuer à bluffer nos participants, déjà conquis par un Benoit Poelvoorde des plus saisissants.

10Les boissons de choix, seront-elles tout le babillage que notre ami Gérald à servi à ses hôtes pour les enivrer d’une façon si naturelle, d’anecdotes de ’sa’ vie de comédien…enfin presque !

*     *     *

Savez-vous que chez les Gérald Poelvoorde, c’est en famille que ça se passe. Ainsi, c’est Josette, son épouse et sa 1ère fan qui a décidé de présenter son sosie de mari. Ca ne se discute pas, alors Josette, à vous !

*     *     *

Bonjour, je suis Josette, la femme de Gérald et je vais vous le présenter. Tout d’abord,21 mon cher époux travaille dans un centre de formation pour adultes. Mais voilà que depuis 1991, quand est sorti le film " C'est arrivé près de chez vous ", il ne passe plus inaperçu dans la rue.

Cela n’a cessé de croitre avec la notoriété grandissante de Benoît, la ressemblance de Gérald étant assez frappante. Ils ont même en commun une petite verrue au coin de la bouche mais pas du même côté. Seulement 3 cm de hauteur les séparent et  8 mois d'écart. Gérald fait du théâtre dans une petite troupe d'amateurs, et depuis peu de l'improvisation théâtrale. Il a même participé à des ateliers cinéma avec l'association ‘Coolisses’ de La Rochelle, ce qui l'a conduit à être figurant dans 1 film et 2 ou 3 courts-métrage. Il aime bricoler, d'ailleurs il rénove notre maison dans son intégralité. Malgré tout ceci, il a des passe-temps : la peinture, le dessin, la pêche et en commun avec moi les voyages.    

06Je suis la première fan du personnage qu’incarne mon mari. S’il est d'un naturel timide il aime pourtant les défis. Le dernier en date a été de participer à l’émission "le dîner presque parfait" qu'il a parfaitement réussi. Je suis très fière de sa prestation, je l'ai soutenu et même coaché pour l'occasion (il a été stressé pendant toute la semaine).

A propos de la sortie de Podium, il a même mis une perruque blonde car la présidente de l'asso ‘Tonnay-ciné’ l'avait reçu en invité d'honneur et pour la petite blague lui avait fait signer quelques autographes à la fin de la projection (c'est un cinéma itinérant). Gérald a beaucoup d'anecdotes à son actif. Il en a une qui lui tient particulièrement à cœur. Nous étions02 dans un restaurant à La Rochelle où nous connaissons les propriétaires. Au moment de l'addition, un homme est venu vers Gérald nous montrant un set de table : « Mon fils vous a reconnu, il vous a vu dans Astérix aux jeux olympiques ». Le lendemain, notre amie nous téléphonait et disait qu'en partant, le petit garçon serrait sur son cœur le set avec Benoit Poelvoorde en photo, en disant : « Je l'ai vu ! Je l'ai vu ! ». Cet enfant était si heureux, que Gérald aime beaucoup cette anecdote.

Gérald est un petit farceur, il s’amuse ces quiproquos, c'est pourquoi il aimerait bien rencontrer Benoît pour voir avec lui si cela ne le dérange pas qu’il fasse des blagues. De toute manière à notre avis ces petites scènes humoristiques lui sont favorables et nous pouvons constater tous les jours qu'il est très apprécié du public.

03Il n'y a pas un jour qui passe sans que l'on dise à Gérald : « Vous ressemblez à Benoît » (et maintenant c'est : « Je vous ai vu dans " le dîner" »). Si cela dure depuis de nombreuses années, il n'avait rien tenté jusqu’alors.

Il a un jour décidé de faire la démarche de se présenter au casting de "Qui sera le meilleur sosie 2009". S’il a été sélectionné pour l’émission, nous nous étions engagés pour un voyage à l'étranger. Cela a été impossible de le différer. Bien sûr cela a encouragé Gérald à continuer car la réaction des sélectionneurs et celles des autres sosies était plutôt favorable, voire même bluffés. Ayant été remarqué, c’est ainsi qu’il a été choisi pour le fameux "dîner". Quand Gérald a su que sa candidature était retenue, la22 préparation du personnage a commencé et cela pendant 3 mois, tous les soirs après son travail. Je reconnais que je n'en pouvais plus mais quel résultat !!! Tout a été vu : l'histoire et la géographie de la Belgique, la filmographie et surtout l'accent belge qu'il a beaucoup travaillé. Benoît parle très vite et par moment son accent ressort, donc pas facile à attraper ; d'où ce travail quotidien pour être le plus approchant possible. La publicité de l'émission a été faite ensuite par M6, et Gérald a répondu à des interviews téléphoniques pour des radios. Une journaliste de 05Sud-Ouest Charente-Maritime est venue à la maison pour un article qui est sorti le même jour que la diffusion de l’émission. Ce challenge était important, il fallait qu'il soit Benoît et qu'il reçoive des convives. Cette petite blague devait durer le plus longtemps possible et il a tenu toute la semaine sans se faire démasquer, pari gagné !

En plus de Sud-Ouest, il y a eu ‘Closer’ et pour les radios  ‘Demoiselle Fm’, ‘France Bleue’... Dans la ville où nous habitons, un homme de spectacle qui s'est lancé dans l'événementiel, a décidé d’être l’agent de Gérald. C'est tout récent et nous avons déjà 3 dates dont une animation pour un hommage à Grégory Lemarchal le 3 juillet 2010. Je pense que l'impro va lui servir. Nous laissons le temps agir, il a son travail et il va continuer le théâtre d'impro à la rentrée… Josette23 

Posté par stephanesagas à 03:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2010

Monsieur le Président Sarkozy a pour sosie Sarkoguy

Sarkoguy est un homme fort sympathique, qui par sa ressemblance avec notre Chef d’Etat, se retrouve progressivement sous les feux des médias.

Qu’en pensez-vous ? Etonnant, quand même !

Comment avez vous découvert Sosyland ?

01C'est en cherchant sur internet des sites qui parlent de sosies. Je n'en trouvais pas de bien, certains même ne sont pas sympa du tout. Et quand je suis tombé sur celui de Sosyland, je l'ai parcouru de long en large. Je me suis dis : « Tiens ! Enfin un site où il y a de la sympathie ».

Je vous ai contacté par téléphone, Stéphane Sagas, vous m'avez donné quelques conseils, et j'ai pu constater le sérieux de votre travail de journaliste. Cela m'a donné l'envie de faire partie des vôtres.

Comment vos proches, familles, ami(e)s collègues, réagissent ?

Plutôt bien, on me demande de faire « Sarko » pour quelques fêtes de familles. Mes collègues de travail me vannent sur « Sarko », (on me demande de venir avec Carla par exemple).

Depuis quand vous est venu l'idée de faire le sosie ?02

Depuis peu de temps, voyant les réactions plutôt sympathique des gens, cela m'a donné l'envie de continuer. C'est pour moi un amusement supplémentaire, j'ai toujours été admiratif de voir les sosies professionnels, notamment ceux de Johnny Halliday (je suis fan). J'ai vu en concert Johnny Star et Johnny Rock, quelles belles prestations !

Vivez-vous au boulot ou dans votre ville en sosie ?

Non bien sûr. Au boulot je suis Guy, artisan peintre en blanc de travail. Si certains clients me font remarquer ma ressemblance avec le président, d'autres n'osent pas me le dire. En ville ou dans les magasins, je sors en tenue plutôt décontractée, mais j'ai quand même droit à quelques interpellations de passants.

Est-ce que cela modifie votre quotidien ?

03Oui un peu, dans un de mes cafés coutumiers, on m'offre le café ou le champagne, voir on me demande une photo, mon surnom est désormais « Sarko ». Il y a aussi le regard des gens qui n'osent pas me le dire, et ou qui n'aiment pas le président. Dans certains endroits j'ai des regards avec un sourire en coin, qui veut en dire long…

Avez vous déjà rencontré ou aimeriez vous rencontrer Mr Sarkozy, que lui diriez vous ?

Non je ne l'ai jamais rencontré. Oui j'aimerais bien sûr, je serais très intimidé de voir sa réaction à mon égard. Je lui dirai que je compte le représenter convenablement, sans caricature clownesque comme on peut en voir.

Votre regard à son égard a-t-il changé?

Mon regard sur Mr Sarkozy n'a pas changé, je le respecte toujours de la même manière, mais je me rends compte de la tâche très difficile qu'il a à accomplir, et je ressens quelque chose, quand les noms d'oiseaux fusent à son égard.

Avez vous quelque chose que vous souhaiterais dire particulièrement ?

Je vous félicite pour votre site de Sosyland, il est vraiment admirable, je souligne particulièrement l’intérêt journalistique unique en son genre !

Salutations ! Sarkoguy. 

Posté par stephanesagas à 00:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

20 avril 2010

1er Festival International des Sosies - du 2 au 4 juillet 2010 à Valras-Hérault

Hervé Treilhes organise

le 1er Festival  International des Sosies

du vendredi 2 au dimanche 4 juillet

à VALRAS – Hérault, 34

Herv_

Avec la complicité, l’amitié et la générosité

des commerçants et pourquoi pas de toute la Ville…

Le TOUT VALRAS qui chante et qui pétille

Ouvrira ses portes et son cœur, pour une fête sosie à la dimension extraordinaire et unique au monde,

Et offrira ses restaurants, ses cafés, ses discothèques, son casino, ses plages…ses jets skis…

A TOUS LES SOSIES !

Pour que le sens artistique et le brin de folie qui anime l’esprit des sosies explose de tous ces feux !

Tous les passants, riverains, invités ou clients des lieux pourront ainsi vivre l’Incroyable Mais Vrai d’une telle ambiance.

Une hôtesse guidera les sosies par groupes de 10 dans les différents lieux où ils sont attendus…on peut presque dire du vendredi au dimanche non-stop !

VALRAS, capitale des sosies ?

Affirmatif !

 

02












Si au Festival de Cannes c’est le champagne qui coule à flot, sous le soleil de Valras pour le 1er Festival International des Sosies, ville de la région généreuse de l’Héraut, ce sera l’aimable rosé. Mais bien entendu à consommer avec modération.

Tous les sosies y sont conviés pour que la fête soit totale. Venez et trouver un logement, pour tout le reste, c’est une FETE FORMIDABLE, une Féria des Sosies !

Le site : http://festivaldessosies.e-monsite.com

Pour toutes informations, contactez Hervé Treilhes :

06.14.05.94.34

Peut-être des aimables habitants se proposeront-ils spontanément de loger des sosies…en ce qui me concerne…je trouverais la formule des plus conviviales…

les_St_phane

Posté par stephanesagas à 00:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2010

Un dîner presque parfait "Spécial Sosies" - Les impressions d'Olivier, sosie de Laurent Gerra

01Quel est le secret de la réalisation de ton menu ?

J’ai réalisé mon menu avec ma femme surtout et 2, 3 amis qui m’ont aussi apporté leurs idées. Et j’ai retravaillé ensuite tout le menu, mais je dois dire que ma femme y est pour beaucoup car la cassonade de St-Jacques sur son lit de poireau, c’est-elle.

L’ile flottante c’était pour faire un clin d’œil à mes amis de Porquerolles et en plus je savais que Nayah n’aimait pas.

Tu l’as fait exprès ?02 

Non, mais je savais que cela allait faire rire.

Comment as-tu vécu le déroulement des 5 émissions ?

Très très bien. Pour ma part je me suis régalé, j’étais comme un enfant. Personne en s’en veut on se parle encore aujourd’hui. On a vraiment joué le jeu, très humour et très déconne ; et on a mis les petits plats dans les grands.

Avec ces quatre personnes j’ai vraiment vécu une belle aventure humaine, pleine de bonheur et de partage. 

Quelles ont été les retombées médiatiques de l’émission ?

logoJ’ai été contacté plusieurs fois par des agences et une télé. Les choses se mettent en place doucement, mais je n’ai pas touché l’Euromillion non plus. Il faut relativiser. Ma notoriété est très grande dans la rue, cela se confirme. Même avec un bonnet de bain à la piscine avec mon fils, on m’a reconnu…rires…

Pour retrouver l’ambiance  Sosyland  d’ « Un Diner presque parfait » sur le web ,  avec Nayah, Richy, Gabriel, Olivier et Eric voici un site sympa :

http://tele.premiere.fr/News-Photos/PHOTOS-Un-Diner-presque-parfait-Les-hotes-sosies-de-la-semaine-du-2-fevrier/%28gid%29/2188396

premi_re


Posté par stephanesagas à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2010

Un dîner presque parfait = Quand Céline Dion félicite Nayah !

Message de Céline Dion laissé sur mon livre d'or le lendemain de mon Diner sur M6

Céline Dion

Bonjour,

Je viens d'être mise au courant que l'on parlait de moi à la télé, et par ma grosse surprise j'ai vu mon sosie, mais quelle femme d'exception. J'ai demandé à mon fan club d'écrire ce petit message, car je suis fière d'avoir une représentante comme ça en france. J'espère très prochainement avoir la vidéo du repas que vous avez fait en pensant à moi.

Comme tu peux le dire dans ton émission, je suis vraiment fière de toi.

J'espère juste que l'on pourra se rencontrer un jour.

Un gros bec, ou bisous pour vous.

Charlie, Fan club de Céline Dion au Québec.

Mercredi, 03 Février 2010

Posté par stephanesagas à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]