Le_temps_des_fonctionnairesC’est un texte pleins d’esprits, et de rebondissement que nous offre Alil Vardar dans sa comédie « Le temps des fonctionnaires ». S’il prend la plume c’est pour faire mouche. Au travers de ses répliques qui nous font rires et sourires, c’est une critique bien ciblée et bon enfant du comportement de nos contemporains.

Voici l’histoire :

Jean-Christophe BARC joue le rôle d’un fonctionnaire zélé, qui vit comme une tragédie l’idée de ne pouvoir prendre congé pour assister au match PSG/OM. Il demande alors à sa collègue, déléguée syndicale, Chantal LADESOU, d'organiser une "grève surprise".

Et si nous étions au temps où un match de foot peut bloquer un pays ?

Un 3ème personnage apporte à ce tandem bien huilé, la surprise de son talent de One man show, en la personne de Pierre AUCAIGNE, vaguemestre, qui confronté à ce mouvement de grève qui prend une envergure nationale, devra se positionner.

Le spécial guest Bashila KABONGO réussira-t-il à redresser cette situation ?


www.theatredugymnase.com
01.42.46.79.79
Du Mardi au samedi à 21h30
matinée samedi à 18h et 21h30 et dimanche 18h


J’ai le plaisir de vous présenter 2 figures de cette comédie :

Chantal LADESOU et Pierre AUCAIGNE

Chantal LADESOU

Quelle est la genèse de cette pièce pour vous ?Chantal_Ladesou

Alil VARDAR, je le connais depuis à peu prêt 20 ans maintenant. Je l’ai connu en Belgique. Il voulait absolument que l’on travaille ensemble et c’est vrai que cette idée me plaisait. Il a écrit une pièce et m’a dit que le personnage principal était une femme fonctionnaire chef de service : « C’est tout à fait pour toi, je te vois dedans complètement ! » m’a-t-il dit.

Et je suis parti au coup de cœur comme ça avec Alil.

Comment vivez-vous cette pièce ?

Au delà de mon rôle, j’essaye d’improviser beaucoup dessus et de mettre ma pâte. Et je joue avec Pierre AUCAIGNE que je connais très bien avec qui j’ai déjà travaillé. Je ne connaissais pas Jean-Christophe BARC. Et l’on fait un travail un peu tous les jours avec le public. Parce qu’il y a une base et l’on travaille beaucoup par l’improvisation. Entre nous on recherche des choses, on cale des trucs. C’est un travail de tous les jours en fait.

01

Quel est votre rôle ?

C’est un personnage un peu rigide, qui est chef de service aux impôts, donc ce n’est pas toujours rigolo. Et finalement elle est rigide, mais un petit peu tendre car elle va craquer pour son collègue Monsieur Guillerminet. Et finalement elle pète un câble parce qu’elle va provoquer une grève pour son camarade de bureau qui doit absolument voir un match de foot. Elle va lui provoquer une grève. Et elle va être rattrapé par la grève parce qu’elle va péter un plomb à la fin, car le pouvoir la fait disjoncter. Le pouvoir fait péter les plombs. T’imagines pas ce qu’est le pouvoir ? Quand tu as le pouvoir tu ne prends plus le métro !…rires…02

Est-ce qu’il y a un clin d’œil à Ségolène Royale ?

C’est marrant parce que je n’ai pas chercher à faire une imitation. Je me suis habillé comme elle, j’ai mis une perruque et les gens reconnaissent Ségolène. Ça m’amuse beaucoup de faire ce petit numéro.

On sens que vous êtes très très proche du public par votre relation d’intimité, où vous blaguez avec les spectateurs

03Oui, je suis proche du public. C’est vrai que je reste toujours en contact, j’aime bien cette relation avec le public, car je ne fais pas une barrière en faite. C’est une pièce qui le permet car elle est entre le théâtre et le café théâtre. Et elle a besoin de cette proximité avec le public. C’est pas vraiment une pièce de théâtre classique avec un grand décor bourgeois etc… Et c’est obligatoire, je trouve, là. Et je sens qu’il est très complice, car dès que je le regarde du coin de l’œil, il rit.

C’est un réel plaisir. Vous descendez dans la salle…vous êtes face au public…

C’est un peu chansonnier en même temps, théâtre et café-théâtre. Ces happenings entre le public et les acteurs sont complètements amusants et moi, m’amusent beaucoup.

kabongoEst-ce la pièce évolue avec le temps dans la complicité que vous avez les uns avec les autres ?

Tous le temps il se passe des choses. Entre chacun d’entre nous, comme entre Pierre et Jean-Christophe. C’est vrai que parfois il se passe de vrais fous rires, parce qu’on rajoute des répliques, des vannes au fur et à mesure et quelques fois ça fait craquer le partenaire.

C’est vrai que vous êtes tous croustillants et qu’on vous mange ..rires…parce qu’il y a cette complicité où le public appuie à montrer que l’un de vous c’est trompé, mais qu’en fin de compte ce n’est pas grave.

Oui, c’est ce qui plait au public. Finalement on a besoin de ce contact. Pierre a fait du one man show. On joue avec aisance, ce n’est pas une pièce académique.

Allez vous lui voler sa cravate à la fin des représentations ?

Oui, je suis fétichiste alors je vais lui prendre sa cravate et je vais dormir avec.

Je vous remercie beaucoup.


Pierre AUCAIGNE


Pierre_AubaigneParlez-nous du personnage de Momo fort en humour et qui a marqué la Belgique ?

Pendant 5 ans j’ai fais une émission de télé en Belgique qui s’appellait « Bon week-end » et j’avais un personnage fétiche qui est devenu féticheur magique qui s’appellait ‘Momo’ avec un béret, des lunettes cassées et une valise. Il est devenu une espèce d’emblême national belge. Les gens s’habillaient en ‘Momo’ chez eux, vivaient ainsi dans leur salon et leur cuisine. Ils venaient au théâtre habillé en ‘Momo’. Il y a eu des concours de ‘Momo’ dans le festival d’humour en Belgique…rires… Dans le carnaval de Binches, une année, tout un groupe déguisé en ‘Momo’ d’une cinquantaine de personnes a défilé en costume à coté des Gilles de Binches.

Un journal belge a titré : « la momomania en Belgique ». C’est un petit peu ça. Ils sont devenus ‘Momo’ à tous les niveaux en Belgique. C’était très drôle !Momo003

Vous les avez momifiez ?

Je les ai momifié, oui. Ca reste encore, il y a des traces même encore aujourd’hui. Les gens réclament ‘Momo’, c’est assez impressionnant. C’est un personnage qui est resté à part entière.

C’était il y a combien de temps ?

En 1998.

Depuis, vous avez eu l’idée de créer un autre personnage ?

Oui, j’ai fais d’autres personnages. Actuellement j’ai un one man show qui tourne. Le personnage est une figure assez emblématique. Il s’agit d’un directeur de théâtre, un peu taré, qui a des tocs et qui parle à ses mains et à ses pieds. Qui parle aux murs et aux rideaux également. Et qui est un peu singulier aussi. C’est dans le même esprit aussi que ‘Momo’.


Marthe MERCADIER a été l'une des spectatrices de la pièce. Elle a accepté de nous livrer ses impressions...

Bonjour Marthe Mercadier, j’ai le plaisir de vous avoir vu assister à cette pièce de théâtre : « Le temps des fonctionnaires ». Qu’est ce qui vous a motivé à la choisir ?

Avec_Marthe_Mercadier

Cette pièce qui commence à 18h le dimanche, je trouve que c’est une très très bonne idée, la salle était chaleureuse et j’étais ravie.

Je suis venu voir mon amie Chantal Ladesou, qui est une actrice que j’aime beaucoup. J’ai eu la chance de l’engager pour un sous petit rôle dans « Les 4 vérités »  de Marcel Aymé en 1973. Elle jouait le rôle d’une jeune femme qui entrait à la fin de la pièce. C’était l’apothéose, car c’était les petites amies de mon mari dans la pièce. Et ça a été un très bon contact, et je lui ai dit : « vous êtes formidable ». Elle était toute drôle et jolie.tendresse

Depuis j’ai suivie son évolution, les pièces qu’elle a jouée, les films qu’elle a tourné. Et à chaque fois je vais la voir puisque je suis en tournée en ce moment dans « Les 4 vérités », que j’ai crée en 1973 au Théâtre des Variétés. Et que je viens de reprendre dans une grande tournée de septembre 2008 à juin 2009. J’ai encore un mois de tournée et je vois cette pièce aujourd’hui avec une joie et je viens embrasser ma petite Chantal qui est une grande grande comédienne qui offre un large éventail où elle est émouvante ou drôle et ça tout le monde le sait. « Les Amazones » de Jean-Marie Chevret, cela a été un triomphe. C’est une femme riche qui peut jouer des rôles très différents. Et c’est toujours très amusant d’aller la voir. Je suis toujours ravie et étonnée de la voir. C’est une femme qui m’étonnera très longtemps…rires…j’espère très longtemps…non pas en pensant à mon âge, mais elle, je suis sûr qu’elle va faire une très longue carrière.

Tout_BasculeQuels sont vos sentiments sur cette pièce, je vous ai entendu beaucoup rire ?

C’est très drôle, moi j’aime beaucoup. Je connais bien les 3 frères Vardar. J’ai eu tout de suite un coup de foudre quand j’ai su qu’ils avaient transformés une banque en théâtre. Car le plus souvent c’est le contraire, les théâtres, hélàs deviennent des banques. Il y en a 2 ou 3 dans Paris qui ont été démolis pour cela. Hélàs !

Quand les frères Vardar ont fait le contraire, je leur ai dit : « Je peux vous dire que moi, si vous me proposez un rôle j’accepterais et j’exigerais de me maquiller dans la salle des coffres ! »…rires… Et bien ils m’ont proposé une pièce et je me suis maquillé dans la salle des coffres, et nous avons beaucoup rit. C’était à la 1000è de la pièce : « Tout bascule » d’Olivier Lejeune et cela a été une joie de terminer l’exploitation de cette pièce, dans la salle des coffres…rires…


Voici tous les sites de nos décapants comédiens de la pièce : « Le temps des fonctionnaires » :

Le Site de Chantal Ladesou (onglet ‘Photos’) vous permettra d’apprécier l’humour très gestuel et expressif auquel elle nous a agréablement habitué et qui caractérise la pièce : www.chantalladesou.com

Pour voir les vidéos de Momo et se plonger dans l’humour terrible de Pierre Aucaigne, explosif : http://www.youhumour.com/videos-humour/momo/intro-49.html

Bashila KABONGO est sur facebook : www.facebook.com/people/Kabongo_Bashila/1033221566

Jean-Christophe BARC : www.jcbarc.comjcb




Voici tous les sites des comédiens qui sont décapant dans : « Le temps des fonctionnaires » :