ok_stephane_micro



J’ai le plaisir de vous présenter Monsieur Jean-Paul Denaules, qui avec son épouse dirige la Société Prestanim France. Les sosies ont une place à part entière sur leur site, parmi tous les artistes et professionnels qui participent chacun, par son savoir faire, à la bonne réalisation d’une fête.


Monsieur Jean-Paul Denaules, comment êtes-vous rentré dans le monde du spectacle ?

Tout d’abord, ma famille m’a relié de près ou de loin : oncles et tantes dans le lyrique. Ces chanteurs d’opéra et d’opérette ont bercé mon enfance. Et 40 ans après, je m’y suis rebaigné en créant la Société Prestanim France qui est un guide événementiel réunissant tous les acteurs visibles et ceux de l’ombre qui participent à la réussite d’une fête : les artistes des spectacles, de l’animation, les prestataires de service, salles, traiteurs, locations, sonorisateur...

Nous mettons en relation les demandeurs avec les prestataires de services, pour des événements privés ou d’entreprises.

Et puis aussi l’amour des gens. no_l

De pouvoir mettre en avant ce milieu qui à mon sens, via internet, offre à tous des tas de possibilités pour trouver des magiciens, des artistes de cabaret, des revues strass et paillettes…

Prestanim se veut être une démarche sérieuse en insistant sur la qualité des prestations, et donc en présentant uniquement des professionnels. Nous aidons aussi ceux qui démarrent dans leur promotion à démarcher auprès d’organismes événementiels et de théâtre, et nous proposons également des offres pour permettre d’être présent et visible sur le guide www.prestanim.fr . Il est à souligner que nous privilégions essentiellement les professionnels, sans écarter toutefois ceux et celles qui désirent se lancer.

site_01Quelle est votre équipe ?

J’assure la gérance de l’entreprise. Et plusieurs entreprises partenaires de Prestanim offrent leurs possibilités de création et de réalisation d’événements. A ce titre je fais parfois appel à de la sous-traitance et ceci afin de faire travailler les adhérents de Prestanim. (Uniquement pour nos clients qui souhaitent que nous organisions personnellement leur réception).

Nous avons également une antenne décoration, avec comme collaboratrice ma propre épouse, qui s’occupe de tout le pôle création, idées, art de la table…

Entre le professionnel du spectacle et votre enfance, il y a eu un parcours qui est un amour de la fête. Vous êtes comme Obélix à être tombé dans la fête depuis tout petit ?site_02

Dès mon plus jeune âge, j’ai suivi ma famille au théâtre ou pour des soirées événementielles, puisque ma mère travaillait dans le milieu de la restauration. Jean-Paul dès 4 ou 5 ans, dans ses jupes, assistait aux fêtes des mariages. Donc l’amour de la musique et l’ambiance qui s’y dégageait, ont pour moi, 40 ans après, la même intensité du bonheur de la fête.

Ensuite, à 18/20ans j’ai créé des animations déambulatoires de spectacles dans des soirées de discothèques ou des soirées d’anciens.

Après j’ai développé à part entière l’animation et la création d’ambiance pour les jeunes enfants en démarrant avec mon épouse, une activité artistique dans le milieu de la marionnette. C’est un spectacle qui a tourné et que nous avons créé de A à Z : le décor, le castelet, les costumes, la musique et le scénario. L’expérience du spectacle et du savoir ‘tout faire’, nous a permis, mon épouse et moi-même, d’acquérir de l’expérience pour ouvrir considérablement le champ de nos prestations. Ainsi, nous voulons offrir un service de conseils à nos clients qui recherchent les artistes les meilleurs pour leurs évènements.

locaux_1Comment s’est effectué le saut entre vos spectacles de marionnettes et la gestion de votre agence ?

Etre artiste c’est avoir un certain talent au départ. Dans la famille nous sommes tous autodidactes. Notre bataille auprès des écoles et des communes pour pouvoir tourner, n’a pas été aussi fructueuse que nous l’aurions voulu. C’est là où je me suis rendu compte que la vie artistique était très difficile. J’ai compris qu’il fallait à la fois se battre à l’égard d’une certaine concurrence, et malgré tout pouvoir gagner sa vie; tout en considérant que pour nous, un artiste c’est un coût. C’est comme si demain on invitait un artiste qui est très connu dans le monde audiovisuel et lui demander un tarif au 1/3 de sa valeur, ça ne serait pas pensable. C’est tout un équilibre budgétaire qu’il nous faut défendre.

Puis, j’ai réfléchis à un projet de grande envergure qui s’est concrétisé par la création d’un guide événementiel : Prestanim France. logo

A partir de là, l’idée fût d’inviter l’ensemble des acteurs du milieu artistique à venir nous rencontrer, pour mieux connaître leurs métiers. Car être artiste, c’est avant tout avoir besoin que les spectacles des uns et des autres soient compris des agents, pour pouvoir mieux les diffuser et en parler.

C’est tout un travail de relation humaine de notre part qui doit s’établir, avant toute chose, pour satisfaire tous nos clients. Jusqu’à par exemple des comités d’entreprises de grosses sociétés françaises, qui savent apprécier et choisir les artistes de notre catalogue.

locaux_2Nous mettons un point d’honneur à proposer à nos clients, plusieurs idées de spectacles et d’animations et prenons le temps de présenter certains artistes en particuliers. Nous avons conscience, que même, si cela n’est pas des plus rentables pour la société, car nous ne prenons pas de commission si un artiste a été choisi dans notre catalogue, cela permet d’apporter des conseils et un service tout à fait adapté vis-à-vis de la demande du ou des clients.

Les clients en tout cas, en sont très satisfaits.

Quel est le bonheur que vous retirez dans ce contact avec les artistes ?

Pour moi les relations humaines sont très importantes. J’exprime mon amour des gens, par exemple dans le fait de recevoir les artistes, d’aller les voir sur le terrain, et de prendre plaisir à les rencontrer sur leur prestation. Mieux les comprendre est très important pour moi, pour après le redonner aux autres. C’est ce qui fait la différence. Aujourd’hui, quand les gens demandent un devis et s’interroge sur le budget, nous mettons en avant les atouts de nos artistes.

Avant d’acheter un prix, nous aimons demander à nos clients : « Voulez-vous connaitre l’artiste ? Etes-vous prêt à savoir ce qu’il va vous proposer en matière artistique ? ». Parce que les uns comme les autres sont très intéressants, et à notre sens, acheter un prix n’est pas la chose la plus intéressante, car le client, peut se tromper.site_03

C’est comme si demain, avec un budget de tant et on va me demander une revue cabaret.

Bien-sûr, l’on va acheter un prix, mais le client peut être très déçu. Nous savons que les gens ont besoin d’être conseillé dans leur choix. A force de recueillir auprès des collectivités territoriales leur déception, avec Prestanim, nous avons travaillé autrement, en veillant à proposer des artistes de qualités, dont le spectacle possède une vrai consistance. Ce sera quelque chose que l’on aura su comprendre et transmettre au client…c’est notre savoir faire !

Il est à préciser que toute recherche n’est pas forcement lié au budget. Nous persévérons dans nos démarches afin de défendre au mieux les artistes dans la qualité de leurs prestations, afin qu’ils ne soient pas sous évalué par les décideurs.

site_04Et donc vous l’appliquez également avec les sosies ?

Bien entendu, cher Stéphane Sagas. Mais l’on va même au delà voyez-vous, car le monde des sosies, autrement dit Sosyland, est une entité de personnes, qui regroupe une famille d’expressions artistiques très vastes. Nous apportons un souci du meilleur, en nous focalisant particulièrement sur l’aspect artistique des sosies de Prestanim qui font des spectacles soit chanté soit dansé également. On peut ressembler à un artiste mais on peut aussi apporter une touche artistique personnelle. C’est notre vigilance !

C’est le sens du mot Sosyland, qui éclaire les sosies en tant qu’artistes à part entière.

Oui, tout à fait. Je prend pour exemple cette artiste nouvellement inscrite sur Prestanim et que je viens de découvrir : Sandy Sims. Elle interprète à elle seule, une telle diversité de shows, que ce soit Liza Minelli, Madonna, Dalida… j’ai réellement eu un coup de cœur. Pourquoi ? Car c’est une personnalité qui peut prendre l’apparence et vraiment être le sosie d’une artiste de la chanson et qui en tout point tout honneur va réaliser un véritable show artistique chanté.

Et c’est pour cela que nous défendons les sosies, qui, comme artistes, se disent qu’ils ne viennent pas simplement pour faire une apparition publique, mais qu’ils viennent apporter quelque chose d’eux-même. Ca on le défend !site_09


Avez-vous assisté aux spectacles des sosies de votre agence ?

Ils sont malheureusement éloignés géographiquement de nous. On leur propose de nous indiquer leurs dates, pour savoir si l’on peut se déplacer. Ce sera avec grand bonheur de les voir. Cependant et pour information, dernièrement et pour la commune de Lisses (Essonne – 91) dont dépend notre société, Prestanim fr a contribué à faire travailler 2 sosies pour une animation sur le thème disco. A ce titre nous tenons à remercier Marc Kévin sosie de Claude François et Patrice qui ont parfaitement tenu leur rôle pour cette réception.

Comment se passe l’accueil de vos sosies ?site_06

En 1er lieu, on établi un contact téléphonique, ensuite, nous visitons son site internet. Cela nous permet d’avoir une première idée. Ensuite nous sommes demandeurs d’une vidéo ou d’un cd qui soit représentatif de ses activités, de façon à les regarder ou les écouter chez soi attentivement. Cela permet de voir quel est son talent, pour pouvoir après faire connaître l’artiste sosie. En toute objectivité, nous essayons d’adapter leur prestation artistique vis-à-vis des demandes et des clients potentiels. Mais pas de façon automatique, certain malheureusement ne peuvent rentrer dans nos objectifs, soit parce que le personnage apporte peu de solutions artistiques soit qu’il est peu professionnel dans sa démarche.

site_08Pour exemple en période de mars, beaucoup de personnes s’improvisent cloclo !

Si l’on essaye de placer quelqu’un à un décideur pour une inauguration, une fête de Comité d’entreprise, un spectacle de mairie… nous désirons que la personne soit dans le bon, c’est à dire qu’avec son talent et son travail elle va pouvoir proposer un vrai spectacle afin qu’il y ait de bons retour après. C’est notre démarche principale : faire connaître le plus largement possible tous nos artistes en parlant d’eux tout en défendant leur image.

Si je me permets de faire une comparaison avec des émissions, qui donnent leur chance aux jeunes chanteur comme sur M6 « A la recherche de la nouvelle Star », il y en a qui sont très bien, comme Christophe Willem, qui a d’ailleurs un sosie

Jean-Paul, tout à fait.

En revanche, Prestanim a toujours souhaité garder une image très qualitative sur son catalogue.

 

site_07L’image d’un sosie pourra être bonne dans certaines catégories si l’on a affaire à quelqu’un de talentueux. En revanche pour certains cas se présentant comme sosie, on aura plutôt intérêt à protéger leur image et la notre en conséquence.

A mon sens, la ressemblance ne suffit pas pour pouvoir se dire «  artiste » à part entière.

Un vrai travail artistique est nécessaire pour pouvoir se produire, et se faire connaître.

Il serait contre notre propre volonté de présenter un large éventail de la profession sosie sans que nous ayons au minimum constaté les réelles possibilités de chacun.

En conclusion, je vous invite chacun d’entre vous à venir nous voir à Lisses (Essone - 91). Depuis maintenant 7 ans, je me bas chaque instant et chaque jour pour vraiment mettre en avant tous nos artistes. Je défends tous ceux et celles qui nous ont montrés plein d’égard, récompensant notre volonté de les présenter auprès de tous les visiteurs de Prestanim France.

Nous restons toutefois dans la réalité économique et faisons face à une concurrence parfois rude. C’est ça aussi le monde du spectacle.

Un grand merci à Stéphane de m’avoir permis de m’exprimer en toute liberté sur son site.

A bientôt sur www.prestanim.fr - 01 60 86 02 30