sc_neAlain Sebbah est un digne interprète, un sosie vocal de Serge Lama. Son Ambassadeur. Tout cela par amour. Et cet amour il le puise au plus profond de lui et au plus profond de son histoire, puisqu’elle remonte aux bancs de l’école. Etonnant ? Oui et aussi beau que les émotions que cet artiste talentueux nous offre.

Un grand merci Alain Sebbah pour votre densité d’amour et d’émotions ! 

Bonjour Alain, quelle est la genèse de ta carrière de chanteur ?

L’amour

Comment travailles-tu ton répertoire ? avec_Serge_Lama

A vrai dire c’est le répertoire qui me travaille, je m’explique, il y a deux critères a respecter, le premier, en faisant un bilan général de l’œuvre de Lama, c’est de savoir reconnaître les grands moments de l’artiste, pour vous, comme pour moi, ces moments sont différents, à partir de là il faut s’adresser à un avis général, et recueillir ces informations au cœur du grand public. N’oublions pas un chose très importante, les gens qui viennent me voir en spectacle n’attendent pas le même résultat que quand ils vont voir Lama, car il a une actualité, et les chansons se succèdent par ordre d’actualité, son rôle est de continuer à développer le fil de son œuvre, et au final, c’est un épisode de la vie de Lama auquel vous allez assister. Tandis que mon répertoire est basé uniquement sur les grands moments de sa vie, un résumé en quelque sorte, et le spectateur va faire un tour sur les plus grands moments de sa vie. 

01Comment as-tu rencontré Serge Lama ?

Très jeune, lors d’un de ses galas, je devais avoir 14 ou 15 ans, il faut savoir qu’il me fascinait dès 9 ans ! Alors pour moi ça a été une révélation, nous avons parlé longtemps, quand je dis nous c’est un peu faux, j’était pétrifié et c’est lui qui me posait des questions sur ce que je faisais !  Pas banal non ?

Quels sont les rapports que vous avez ensembles ?

Les rapports, c’est vite dit ! Nous n’en avons pas au sens propre du terme, mais il y a d’autres moyens de communiquer que la parole directe, il connaît mon existence, et l’approuve, je respecte cet homme sans empiéter dans sa vie, en restant le plus discret possible, je mène une vie discrète en parallèle.

T’a-t-il fait connaître ses amis artistes, compositeurs, son univers artistique ? 02

N’ayant pas de rapports (physiques) avec Serge Lama, ou si peu !  Ce n’est pas lui qui m’a présenté ses collaborateurs, mais le temps aidant, j’ai fait la connaissance de ces gens là, pas pour les connaître mais pour les ressentir mieux, car ce sont des gens exceptionnels ! 

Que t’a-t-il apporté pour enrichir ta vie artistique ?

Il a crée ma vie artistique et il l’a nourrie de son savoir et c’est même plus fort que ça ! J’ai passé ma vie à le suivre comme un grand frère, de l’âge de 9 ans à aujourd’hui 48 !!! Et ce n’est pas fini. Les gens me disent Fan ! C’est faux, un fan c’est celui qui ne rate pas un spectacle moi je n’ai pas besoin de ça c’est 1000 fois plus profond !

Gardes-tu des contacts avec lui ?

Non franchement, et je n’en ai pas besoin, quand je suis près de lui je ne sais pas quoi dire, il fait partie des rares personnes qui m’impressionnent, mais je sais lire en lui, quelque part, je sais ce qu’il pense, ce qu’il ressent, et surtout je sais l’écouter ! Il faut savoir se contenter de ce que la vie nous donne, et elle m’a déjà donné beaucoup !

03Quelles sont les personnes qui ont comptées pour toi dans ta carrière ? Pourquoi ?

Je chante depuis l’âge de 16ans. Il y a eu plusieurs étapes, la vie n’est pas un long fleuve tranquille, mais je dois reconnaître que c’est les rencontres qui m’ont fait avancer. Pas au début car dans ces années, il fallait défoncer les rares portes qui se présentaient. Pour commencer, les bandes orchestres n’existaient pas dans le commerce il fallait se débrouiller tout seul, pas d’argent, pas de connaissance en musique, un solfège médiocre, un début de voix, et une folle envie de chanter ! Pas de secret il faut connaître du monde ! Des musiciens qui ont envie de passer du temps avec toi, on a peut être pas les mêmes horizons, mais le bout de chemin que l’on va faire ensemble, on va le vivre intensément. Et comme ça, la route s’est ouverte à moi, je peux dire aussi que ces personnes avec qui j’ai « travaillé », en ont tiré des points positifs, tout est réciproque.

Et puis on se sépare, on suit des chemins différents, chacun a pris ce qu’il y avait de bon chez l’autre et tant mieux.

Une rencontre a compté pour moi, certainement de celui dont j’attendais le moins d’aide, et pouravec_Christian_Delagrange cause, une star de la chanson Française dans les années 70 à 80 , je dois avouer que je n’y ai rien compris ! Nous nous sommes liés d’amitié, et très vite il a pris soin de moi comme d’un petit frère. Il m’a donné une certaine confiance en moi et m’a fait découvrir un monde qui jusque là l’était inconnu : « le vedettariat ». En bref tous les artistes de sa génération ! Nous avons aujourd’hui une complicité à toute épreuve, et à mon grand étonnement il m’a fait comprendre que nous étions complémentaires.

Je rends hommage à mon ami Christian Delagrange...

Comment as-tu travaillé ton personnage d’interprète de Serge Lama ? Quels ont été les contacts nécessaires à prendre, les recherches à faire…expliques-nous ?

Rien de tout cela, c’est avant tout une histoire d’amour, je n’ai rien travaillé, je m’y suis intéressé simplement, j’ai suivi sa carrière et je n’ai pas eu l’impression de perdre mon temps, je ne saurai vraiment pas expliquer ce qui s’est passé, je me suis simplement écouté sans trop savoir où j’allais, le temps, l’amour, la passion ont fait le reste. C’est le métier qui m’a trouvé, un jour je me suis posé la question et je me suis dit je suis donc chanteur !

04A-t- il été nécessaire que tu ais un agent ? Est-ce ton conjoint ? Quelles sont vos relations ? 

Au début, je rêvais d’avoir un agent qui s’occupe de moi, un tourneur ! Comme on appelle ça dans le métier, mais ça n’a été qu’un rêve ! Mais on ne le comprend que plus tard, ce ne sont pas des choses que l’on vous explique, ça se vit ! Il est vrai qu’avec une rémunération de 10% légale sur un cachet a 500frs il n’y a pas assez de jours dans l’année pour que l’agent gagne sa vie, alors on s’occupe des vedettes ça rapporte plus ! Et c’est logique ! Alors je me suis imposé tout seul, ça a pris du temps mais j’ai ma petite réputation, mon petit nom auprès du public et aussi des personnes qui partagent la profession.

Quant à la femme qui partage ma vie, c’est un choix, elle est extérieure à tout ça. Et nous nous en portons que mieux.

Que peux dire ton agent de toi ?

Ceci dit, je travaille occasionnellement avec certains agents très sérieux avec qui j’ai de très bons rapports et d’année en année nous renouvelons l’expérience. 

Est-ce que cela a modifié ton quotidien ? Qu’en penses tes intimes, amis, famille et collègues ? avec_Michel_Fugain

A vrai dire, c’est une question de confiance en soit, au début, quand je me suis jeté a fond dans ce métier, c’est avec l’accord de ma femme qui m’a fait confiance, nous en avons discuté longtemps, ensuite famille proche m’on déconseillé de me lancer dans le milieu artistique, le problème est que je ne voulais pas rater une chance de vivre une vie comme celle là, peu importe si j’avais une chance je voulais la saisir « on n’a qu’une vie » quant aux amis, certains m’ont soutenu et d’autres on regardé de loin, c’est une réaction normale.

Comment vis-tu quand tu es sur scène ?

Il y a une chose très importante pour faire ce métier, « aimer ses semblables » alors, je me comporte comme une personne qui a invité ses amis à une petite fête ! Y a pas de vedette, pas de spectateurs encore moins de fans, il n’y a que des amis, et comme il ont répondu présent à l’invitation je leur donne tout mon amour.

photofan2Quelles sont les bons souvenirs avec tes fans ?

Il est vrai que certaines personnes se comportent comme des Fans mais je remédie vite à la situation, je m’en fait des amis que je suis heureux de voir et qui le sont aussi.  La différence c’est que j’ai droit à des petits cadeaux de temps en temps, des petites marques d’affection (chocolats, bonnes bouteilles………) je tenais à préciser !

Ton regard a-t-il changé à l’égard de Serge Lama, depuis que tu es son ambassadeur ?

Rien ne change, je roule toujours avec le même plaisir vers des scènes toujours différentes, Serge Lama est en quelque sorte mon Maître, je ne cesserai de le représenter avec toujours la même passion. Ceci dit quel beau qualificatif que celui d’Ambassadeur ! C’est la première fois que je l’entends !   Bravo ! Je garde !

As-tu décelé des ressemblances dans vos vies respectives entre l’original que tu représentes et toi-même ? Qu’en penses-tu ?

Oui bien entendu, nous avons des ressemblances notamment dans sa façon de penser ce ne sont que des idées et beaucoup de gens partagent les mêmes !

Je ne suis pas très d’accord avec les termes « original et moi-même » car cela viendrait à dire que je serais son « sosie » ce qui n’est pas le cas du tout.

Je chante et j’interprète LAMA  je ne l’imite pas, je ne sais pas faire ! Je reste moi même et je défends ses textes partout où je les chante.

Il est vrai que ma voix est proche de la sienne, mais n’oublions pas que je n’ai jamais pris un cours de chant et que c’est avec lui que j’ai tout appris, même a respirer ! Alors quand un spectateur me dit que si en plus je boitais ce serait génial, ça me rend triste pour deux raisons, d’une part parce qu’il n’a rien compris à la vie, d’autre part ce n’est sûrement pas mon but de le ridiculiser et je n’aurais rien à faire sur une scène si je donnais raison à un mec comme ça. Chacun ses défauts j’ai les miens. Je lui prends ses mots il me les laisse, c’est merveilleux. Quand je vois certains imitateurs se moquer de son infirmité, ça me donne envie de gerber.

avec_RichyAs-tu un petit secret, que tu pourrais aimablement nous délivrer, une passion secrète ?

Petit, à l’école primaire, en début d’année, je ne sais pas si ça se fait toujours, on nous demandait de nous présenter sur une feuille de papier, a la question que veux tu être plus tard ? J’ai répondu « je veux faire Serge Lama » je croyais en lui dure comme fer ! Déjà !  C’était ses débuts et les instituteurs n’en avaient pas entendu parlé, tout le monde à rit dans ma classe alors que je venais de leur apprendre qui était Serge, j’ai bien compris ma leçon et j’ai dit non je veux être « astrophysicien »  je ne savais même pas ce que cela voulais dire, mais les autres non plus ! J’ai donc laissé le soin au maître, tout étonné par ma réponse, de le leur expliquer. J’ai gardé mon secret pour moi, je ne l’ai partagé avec personne durant toute ma scolarité. Pour moi ça devenait tabou.

Quel regard portes-tu sur ta carrière de chanteur ?

Quand on parle d’un artiste, on a qu’un mot à la bouche « REUSSIR » on entend ho il a PERCE !  Pour moi, réussir, percer, c’est de vivre bien de sa passion de son art, et jusque là je n’ai pas à m’en plaindre j’ai réussi.

Jusqu’où géographiquement es-tu allé pour te produire…racontes…

J’ai compris rapidement que si je restais dans mon coin je n’arriverai pas a vivre de cette passion, alors j’ai présenté mon spectacle d’abord dans le sud de la France puis dans toute la France. Christian Delagrange m’a ouvert les portes qui donnent à l’extérieur, comme la Belgique, le Nord si à la mode aujourd’hui, ce sont des gens merveilleux ils ont « dans les yeux le bleu qui manque a leur décor » comme dit Enrico !  Mon ami m’a ouvert les portes des croisières,  nous sommes allés chanter l’Algérie !  En Algérie !  quel souvenir !

As-tu côtoyé des stars ? Quels sont les échanges que vous avez eu ? portrait

Je suis très admiratif des gens qui ont du talent, alors les échanges sont simples ! Je leur ai dit la vérité, quelque fois c’est difficile à entendre ! (lol)

Les star académie c’est pas ma tasse de thé

Es-tu allés sur des plateaux télés ? Comment cela s’est-il passé ?

Oui ça m’est arrivé. Je trouve ça très froid, et très compliqué, faut se plier aux exigences (play-back) etc…  et puis la télé c’est un outil de communication.

Et si c’était si bien que ça on y serait devant en ce moment ! Non ? De toute façon je n’ai pas grand chose à y faire. J’ai choisi, je chante Lama et Lama c’est pas moi. Je n’ai rien a apporter de plus ! Il est vrai que je me coupe l’herbe sous les pieds avec Lama, mais quel plaisir de surprendre, et d’avoir toujours a prouver dès que je monte sur une scène !

As-tu tourné dans des films ? Quelles sont tes impressions ?

Non aucun ! désolé

Travailles-tu avec des sosies ?

Oui bien sur, malgré le fait que je n’en soit pas un cela m’arrive souvent, se sont tous des copains, bien qu’il y ait certains sosies que je ne comprenne pas !

Vivre a 100% dans la vie de sa vedette préférée, jusqu'à avoir le même caractère grincheux, c’est pas tout à fait normal pour moi. Il y en a certain à qui il ne manque plus que la parole ! (lol) alors il chantent en play-back en vendent leur ressemblance.  Ca j’aime pas !

Fais-tu des tournées ? Comment t’organises-tu ?

Comme les copains, on rempli le calendrier avec plus ou moins de mal suivant les années, et peu a peu les comités de fêtes appellent, le téléphone ! Y a que ça de vrai ! J’ai un site aussi  tiens : www.alainsebbah.com  voilà la pub !

As-tu quelque chose que tu souhaiterais dire particulièrement….

Oui je voudrai dire à tous ceux qui lisent cette interview, quand un artiste passe pas loin de chez vous, allez y, ne ratez pas ça, il est venu pour vous apprendre quelque chose que vous ne savez pas, vous en sortirez plus riches, laissez la télé, décrochez du salon,   vivez !

As-tu une prestation prochaine à nous transmettre ? affiche

Ho oui ! Mon rêve ! Il est enfin prêt ce spectacle !  Sur scène avec un pianiste merveilleux un violon et un violon alto, un violoncelle ! C‘est y pas beau ça ?

As-tu réalisé quelque chose d’artistique comme un disque, un film… ?

Un CD fait avec l’amour de plein de personnes que j’aime et qui m’aiment.

Ton site :

www.alainsebbah.com   myspace  et autres : tapez alain sebbah dans Google et laissez vous guider……voilà !

Bises et merci a toi

Je te remercie et te souhaites tous mes voeux à Sosyland !