DSC_9871Jean-Paul est un homme au bon cœur…et vrai. C’est un passionné de Charles Bronson, qui, il y a quelques années a décidé de porter le chapeau…signe de l’aventure du far-west…des films d’actions…et de Sosyland…

Bonjour Jean-Paul, quelles sont les circonstances qui ont déclenchées ton entrée dans le monde des sosies ?

J’étais souvent arrêté dans la rue. Même une fois par des policiers. Lors d’une déclaration de matériel de chantier volé, l’inspecteur m’a dit : « Asseyez-vous Monsieur Bronson ! ». Il m’a dit quand il m’a vu entrer : « Purée, je croyais que c’était Bronson, je n’osais pas vous toucher la main (vous la serrer) ».

Il y en a tellement, y compris des gamins dans la rue, qui me disent la ressemblance, que ma femme m’a poussé à faire cela.

Depuis quand vis-tu dans le monde des sosies ?

Cela fait 2 ans que je suis dans le monde des sosies.

Depuis quel âge on-te fait la remarque de ta ressemblance ?

J’avais 26ans.

A quel âge ta femme t’a poussé à rentrer à Sosyland ?DSC_9907

Dans l’année 2000, par-là. Mais je n’ai commencé qu’en 2003, sans vraiment y croire car je n’avais que mon costume de ville. Je n’avais pas acheté ma veste ni mon chapeau.

Que c’est-il passé en 2003 ?

Je me suis présenté à un casting de sosies, à Cannes, qui avait lieu en même temps que le festival. Il y avait tous les sosies de France. Les maquilleuses qui me mettaient du fond de teint pour me bronzer le visage étaient vraiment stupéfaites par la ressemblance. C’était organisé par l’agence Peter Kim. Cela s’est déroulé sur une semaine, et tous les jours il y avait un défilé de sosies : acteurs, chanteurs, personnalités politiques… Et le samedi, il y a eu le bal de clôture. Je n’ai pu assister qu’à 2 jours en semaine, ce qui m’a privé de la fin qui m’aurait peut-être reconnu…Ma femme a toujours regretté que nous n’y soyons pas allés.

DSC_9874Comment as-tu travaillé ton personnage ? Quels ont été les contacts nécessaires à prendre, les recherches à faire…expliques-nous ?

Je regarde beaucoup les films de Charles Bronson, ses gestes et attitudes. Sinon, je reste naturel, ne me force pas et ne suis pas maquillé. Tu vois Stéphane, être sosie d’acteur me semble plus dur que d’être sosie de chanteur, car lui a toujours une ouverture, je pense.

Ce que j’aimerais c’est jouer une scène avec des sosies d’acteurs français avec lesquels Charles Bronson a tourné : Alain Delon, Eddy Constantin, Marlène Jobert ou Lino Ventura…un remake d’un quart d’heure.

A-t- il été nécessaire que tu ais un agent ? Est-ce ton conjoint ? Quelles sont vos relations ?

Non, je n’en n’ai pas, mais je suis référencé à Starway.

Est-ce que cela a modifié ton quotidien ? Qu’en penses tes intimes, amis, famille et collègues ?

Non pas du tout.

Vis-tu au boulot ou dans ta ville en sosie ? Pourquoi ?DSC_9911

Je suis retraité. Mais c’est vrai qu’au travail toutes les personnes de nationalités que je cotoyais, me faisaient remarquer ma ressemblance. Une fois dans un commerce, une femme ‘ma fait une réduction de moitié pour une chemise : « C’est pour Bronson ! » m’a dit la vendeuse. Mon petit fils, la 1ère fois qu’il a vu CB a la télévision a appelé en disant : « Grand-père est à la télévision ! ».

Depuis quand aimes-tu CB ?

Ouhhhh, si je disais depuis cinquante an, je mentirais. Mais pas loin quand même, lorsque j’étais projectionniste au cinéma. Et j’ai eu l’occasion d’en passer un paquet des films de CB.

Tu l’as fait toute ta vie ?

Non, c’était un emploi saisonnier, les week-end et jours de fête. Mon métier était d’être plombier chauffagiste.

Les gens savaient que le projectionniste était le sosie de CB ?

Ah oui !

westernQuel regards portes-tu sur CB ?

Par ma ressemblance, je me suis intéressé à sa vie. C’est un homme qui est parti de rien. Il était 11ème d’une famille de 15 enfants. Il a travaillé à la mine. C’est à l’armée qu’il est tombé sur des acteurs de théâtres. Il leur a demandé combien ils gagnaient, car à la mine, il ne gagnait pas beaucoup. Quand il a appris ce qu’ils gagnaient, il s’est dit qu’il ferait ce métier. Il a commencé par des petits rôles au théâtre, puis au cinéma.

C’est en 1968, qu’il a été lancé avec Alain Delon dans le film de Jean Herman : « Adieu l’ami ». En 1969, « Il Etait une fois dans l’Ouest » l’a lancé à fond.

As-tu décelé des ressemblances dans vos vies respectives entre CB et toi ?

Non, il a eu une vie difficile avec la mine, alors que moi, j’ai vécu agréablement à la vigne de mon père. Il est issu d’une famille de 15 et moi de 5. Le seul truc que l’on ai en commun, c’est que nous sommes né le même mois, mais pas la même année. Il est du 3 novembre et moi du 28. C’est une anecdote.

As-tu déjà bluffé avec ta ressemblance ?

Non jamais, je dis parfois, malheureusement, ce n’est pas moi, vu le portefeuille qu’il a. Une fois dans un restaurant un monsieur me dévisageait, et tu sais Stéphane, parfois je n’y pense pas. Je me disais, excuses-moi : « Ma gueule ne lui revient pas, ou quoi ? ». Ce monsieur est venu vers moi, en s’excusant de me regarder me disant : « Qu’est-ce que vous ressemblez à CB ! ». Et il nous a payé le café, ma femme et moi.

On peut dire que tous ces petits événements agrémentent ta vie ?Adieu_l_ami

Oui, tout à fait.

Qu’est-ce que cela te fait de ressembler à CB ?

Je suis content, je remercie d’être né avec cette gueule.

Quel a été l’un de tes derniers évènements avec plusieurs sosies ?

Cela remonte à l’été 2007 à Marseille. Nous étions une trentaine de sosies. Cette soirée a été organisée par le Conseil Général du 13. Il y avait au moins 3000 personnes et l’orchestre de René Coll chère à Patrick Sébastien. René que je connais bien est de chez moi : Narbonne. Nous avons fait connaissance et il s’avère qu’il est proche de mon village et qu’il connaît mon frère.

Comment s’est passée cette soirée ?

C’est simple. Les acteurs et les chanteurs ont d’abord fait de la déambulation. L’on accueillait le public qui arrivait, comme à Cannes. Au moment du repas, il y a eu des musiques de films et les gens devaient deviner quel acteur y était associé. A la musique de James Bond, Francesco le sosie de Sean Connery est apparu sur la scène. Je suis rentré sur scène avec la musique d’Il était une fois dans l’Ouest. Ensuite, en passant parmi le public, des photos étaient prises. C’était vraiment sympa !

DSC_9867Quels sont les sosies avec lesquels tu es le plus en contact ?

Francesco et Azna

As-tu un petit secret, que tu pourrais aimablement nous délivrer, une passion secrète ?

J’aime jouer à la pétanque.

Tireur ou pointeur ?

Je fais les 2. Et puis, j’ai été chasseur, mais je me suis arrêté.

Qu’aimerais-tu faire comme prestations ?Il__tait_une_fois_dans_l_Ouest

J’aimerais faire de la pub ou des petits films. L’année dernière, j’ai eu une proposition pour faire un film et mon ordinateur est tombé en panne, alors que je venais de l’acheter. Après 3 mois de réparation, j’ai découvert dans mes mails l’annonce d’un film avec un rôle dans ‘Le Justicier de Paris’. Et lorsque j’ai appelé c’était trop tard…

Connais-tu le court métrage ‘The professionnals’ ?

Oui, d’ailleurs, je connais le sosie de Charles Bronson qui y a joué. On se connaît par téléphone. Il habite pas loin de chez moi. Il est du midi aussi, de Lourdes.

Quels sont les rapports que vous avez ensemble ?

Y a pas de problèmes, il m’a dit que si un jour il était empêché pour un contrat, qu’il m’appellerait pour que je le remplace. C’est un monsieur un peu plus âgé que moi.

C’est à dire ?

Moi j’ai 61 ans et lui à peu près 70ans. Une fois à Montélimar, Alain Robin, le sosie de Robin Wlliams, quand il m’a vu, il m’a dit : « Oh Charles, ça va ? »…Il m’avait confondu avec l’autre sosie. Lorsque nous nous sommes revu à Montélimar, cette fois-ci il m’a bien remis.

Comment as-tu vécu le casting de ‘Qui sera le meilleur sosie ?’

Au départ j’étais content. Ce que j’ai trouvé déplorable, c’est qu’ils ont choisis certains sosies que tu demandais à qui ils ressemblaient. D’autres qui se maquillaient de la tête aux pieds. Moi j’appelle cela des imitateurs, mais pas des sosies, car le sosie c’est la ressemblance physique.

CBQuelle est ta passion ?

Le sport. Dèjà, à l’armée j’étais moniteur de sports. J’y faisais, de l’athlétisme, de l’althérophilie, de la gymnastique au sol, de la lutte gréco-romaine. J’ai commencé ce dernier sport à 18ans, avant de partir à l’armée. J’ai fait un stage 2 mois à l’armée pour devenir moniteur de sport, cela jusqu’à la fin. Ensuite, j’ai repris mon métier de plombier…et c’est la plus belle bêtise que j’ai fait car j’aurais du rester moniteur de sport.

Comment se sont passés tes 2 mois de formation ?

C’était dans un camp (Mascabane) encadré par des légionnaires, qui nous entrainaient. Cela veut dire que ce n’était pas de la rigolade. Le parcours du combattant devait être réalisé dans les temps, sinon, pas de perm’.

A l’armée, est-ce que l’on t’a dit que tu ressemblais à CB ?

Non, car à ce moment là il n’était pas connu. C’est en 1969, qu’il a été célèbre. Là, on me l’a dit. Je n’avais pas la moustache à ce moment là. Ma belle-fille bien plus tard tomba sur une photo de CB à l’armée…et elle cru que c’était moi. Sur ma carte de visite où je porte un chapeau de cow-boy, mon beau-frère me reprocha de mettre une photo de CB. « Oh purée, mais c’est pas possible ! ». Et pourtant c’est mon beau-frère. Il a eu du mal à accepter que c’était bien moi.

As-tu beaucoup de films de Charles Bronson ?

Oh oui alors, j’en ai 80, mon cher ! J’ai pratiquement tous ses films. Dont l’un des plus anciens ‘L’aigle solitaire’ de 1954, ‘L’homme au masque de cire’ de 1953.

Tu regardes assez souvent ses films ?

Au moins une ou 2 fois par semaine. Je me plais à regarder plusieurs fois de suite le même film. Je suis accro.

Quand tu regardes un film de CB, qu’est-ce que tu te dis ?match

Je le regarde comme un film normal, je ne pense à rien. Je regarde son jeu d’acteur, ses mimiques, ses expressions. C’est à force de le regarder que j’ai pu remarquer certaines mimiques. Par exemple, il bouge les épaules quand il va faire quelque chose. Un peu comme s’il remontait ses manches. Lorsqu’il est surpris par quelqu’un il dit souvent « hé ! ». CB pour moi, c’est un acteur avec un grand ‘A’ !

As-tu des photos ou des posters de CB ?

Oui, j’ai des affiches de film. Et j’ai pas mal de coupures de journaux. Je suis toujours d’ailleurs à la recherche de nouveaux documents. Et je suis RTL9, car il y a souvent des films de CB. Je regarde les programmes, pour voir s’il y en a un. Et même si je l’ai vu 50 fois, ou que je l’ai chez moi, je le regarderais quand même.

Est-ce que tu essayes de reproduire ses expressions ?

Pas dans la vie courante, mais j’aimerais bien faire des petits spectacles pour faire ses mimiques. Mais dans la vie courante, je n’en vois pas l’utilité.

militaire_01Peux-t-on dire que tu saches presque par cœur le jeu scénique de CB ?

Oui, je connais beaucoup de choses, effectivement par cœur, mon cher Sagas.

Tu es donc prêt pour jouer Bronson ?

Oui, tout à fait. J’aimerais beaucoup trouver un sosie d’Alain Delon ou Lino Ventura pour me donner la réplique. Ou encore d’Eddy Constantin. Je me vois bien faire un remake de film.

Toi, en tant que sosie de Stéphane Bern, comme journaliste, tu es dans la fonction. Moi, en réalisant des scènes de films, je voudrais montrer aux jeunes que je sais faire autre chose que de la déambulation, de signer des autographes, de remettre des trophées…

DSC_9908Quelles seraient les scènes que tu aimerais bien interpréter ?

Cela me fait penser tout de suite à la scène où CB dit, en lançant une pièce « coté pile, je vous avoue tout ». Car il avait fait un hold-up. L’entrée en gare dans « Il était une fois dans l’Ouest », aussi.

A force de regarder les films de CB, y-t-il quelque chose qui se dégage de sa personnalité, que le grand public, n’aurait pas autant perçu ?

Je ne sais pas…

As-tu perçu l’intérieur de l’homme ?

Dans un sens oui, et…dans un autre sens non. C’est un acteur et donc il joue ses rôles, mais je pense qu’il est brave et humain. Il y a des acteurs qui dans la vie ne valent rien. Tu ne peux pas t’identifer au personnage. Marc Gallier le sosie de Columbo a rencontré Charles Bronson à Deauville et il m’a dit qu’il était gentil.

Ta région : PACA